Skip to content

Ecologie Politique et Rock'n'Roll

Le blog de Marine Tondelier, écologiste engagée à Hénin-Beaumont où l'avenir n'est pas noir, ni rose, mais vert! (et un peu sang et or)

Une chose est sure: on n’a jamais été aussi proches de la fin de cette campagne… Et les gens en sont ravis sur le marché (même si d’autres semblent s’y être habitués et nous demandent d’ores et déjà "si on sera quand même encore là après pour continuer à discuter") / réponse: "oui oui"

Une deuxième chose est sûre: les écolos auront tout donné jusqu’au bout!

Encore présents mardi matin sur les marchés de Oignies et d’Hénin,

Mercredi matin sur le marché de Courrières

Et ce matin sur les marchés de Noyelles-Godault et de Libercourt…

On constate d’ailleurs l’installation progressive d’une ambiance de fin d’année scolaire. Même Eugène, militant Héninois de longue date chez les Verts puis EELV, a tenu à avoir ce matin sa photo avec Mélenchon, "en souvenir de cette campagne bien particulière".

Ce matin, les militants écolos de la 11ème circonscription ont également participé à l’opération "vague verte", organisée dans toutes les gares de France par Europe Ecologie les Verts. J’étais ainsi à Hénin de bon matin avec Marie-Claude, Annick et Johan, et Pablito à Libercourt ("noeud ferroviaire du Pas-de-Calais, rien que ça) avec Ludovic. L’action a été très bien reçue, les voyageurs étant contents d’avoir de la lecture (et pas désagréable!) jusque Lens ou Lille

Ce que les habitants ne regretteront pas non plus, c’est la guerre d’affiche, qui est arrivée en cette fin de semaine à son paroxysme, même si Marine Le Pen le certifie "ses militants respectent les panneaux". Oui oui, ils respectent les panneaux, mais pas les murs, ni les ponts, ni les maisons désaffectées. #Hypocrisie.
Si de preuve supplémentaire vous aviez besoin, voici ses militants (une de ses 7 équipes de colleurs à temps plein) à l’oeuvre hier midi sous le pont menant d’Hénin-Beaumont à Noyelles.


Les journalistes qui m’accompagnaient ont souhaité s’arrêter pour faire quelques images (diffusées ce soir dans la Grande Edition vers 22h30). Nous avons tourné les nôtres en même temps, que vous trouverez ci-dessous.

Quant à nous, comme promis, nous ne sommes pas rentrés dans cette guerre d’affiche. Même si on avoue s’être fait plaisir (sur des panneaux d’expression libre bien sûr) en détournant le slogan "Marine à l’assemblée" venu envahir la ville, rehaussé de notre bandeau de fin de campagne "changeons d’air".

Nous, la guerre que nous avons souhaité mener, c’est la guerre du contenu, et de ce point de vue là je pense qu’il n’y a pas photo… (enfin si, il y a photo justement, et elle est juste en dessous, illustrant le simplisme et la démagogie du message frontiste, suite à une idée de "nature morte de tracts" soufflée par un habitué du Chanzy). Mais nous y reviendrons dans l’article "bilan de fin de campagne" que nous vous préparons pour demain.

Juste un dernier mot, avant de filer à Carvin pour notre dernière réunion publique de campagne, sur notre instant "nostalgie" mardi après-midi sur le parking de Ikéa. Petr Vaclav tourne en ce moment un documentaire pour l’INA qu’il monte simultanément et qui sera diffusé sur LCP le 22 juin. Il passe beaucoup de temps avec les habitants, pour comprendre leur ressenti, leur histoire. Moi j’ai choisi de lui présenter mon grand-père, agriculteur à la retraite, qui l’a emmené sur le parking d’Ikea, construit en 2007 sur ses anciens champs (tout comme l’autoroute, le TGV et plus récemment la zone du bord des eaux).

C’était assez émouvant cette scène, car effectivement il ne reste plus grand chose du "village de Beaumont", annexé à Hénin-Liétard en 1972. Heureusement que la ferme municipale est encore là pour témoigner de ce qui jadis était vraiment une étendue de champs à perte de vue. Où on faisait du vélo. Où on allait regarder la moisson. Vraiment, cette ville aura évolué bien vite, accentuant le sentiment de perte de contrôle et d’identité très présent ici. En témoigne cette photo, prise en 2006, de mon oncle, ma tante et de leur deux petites filles en poussette, sur ce qui était alors encore un chemin de terre.

Voilà, c’était la séquence émotion du jour. A demain pour le dernier jour de la campagne officielle!

About these ads

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  444 followers

%d bloggers like this: