Skip to content

Ecologie Politique et Rock'n'Roll

Le blog de Marine Tondelier, écologiste engagée à Hénin-Beaumont où l'avenir n'est pas noir, ni rose, mais vert! (et un peu sang et or)

Category Archives: EE Les Verts

Les écologistes ont donc décidé de sortir du gouvernement…

Avec deux de mes collègues de la direction d’Europe Ecologie Les Verts, David Cormand et Sandrine Rousseau, nous avons rédigé une tribune pour expliquer les trois principales raisons de notre vote en ce sens en bureau exécutif.

Cette tribune est consultable ici sur le site du plus du Nouvel Observateur…   et ci-dessous!

 

Valls proposait un ministère à EELV : alléchant… a priori. Les 3 raisons de notre refus

La vie politique d’un parti connaît des moments clés qui marquent sa trajectoire. Notre parti, Europe Écologie – Les Verts (EELV) a traversé cette semaine l’un de ces moments là.

Entrer ou non au gouvernement de Manuel Valls ? Telle a été la question à laquelle nous, membres de la direction d’EELV, avons dû répondre dans un délai extrêmement contraint.

La proposition était alléchante, mais…

Le regroupement dans le même ministère, du logement, de l’énergie, du transport et de l’environnement est séduisant. Cette proposition semblait nous donner les clés de quelque chose d’essentiel pour nous écologistes : la mise en pratique de la transition énergétique, la sortie des énergies fossiles et nucléaires, le développement des modes de mobilité et de transport doux, la rénovation thermique des bâtiments et finalement la réduction conséquente de notre impact sur le dérèglement climatique.

Un ministère de l’Environnement nous donnait, théoriquement, les moyens d’action concrets pour sauvegarder la biodiversité, limiter l’emprise du béton et développer des programmes de sauvegarde de notre patrimoine naturel.

Face à cette proposition alléchante, pourquoi avoir refusé ? Trois raisons essentielles ont présidé à ce refus.

1. L’absence d’un changement de cap

Au moment où, en tant que membres de la direction d’EELV, nous avons eu à voter sur la participation d’EELV au gouvernement de Manuel Valls, nous ne savions rien de sa composition.

Mais comment croire à un changement réel après avoir entendu l’allocution du président de la République la veille ? Une contrainte budgétaire maintenue, des allègements d’impôts supplémentaires… Où trouver l’argent pour financer et investir dans la transition énergétique ?

Le chômage progresse, les comptes sociaux se dégradent, les collectivités sont exsangues. Comment imaginer une politique sociale et écologique d’ampleur dans ces conditions ?

Il faut savoir résister à la tentation des apparences, des titres et des déclarations d’intention pour se concentrer sur l’essentiel : les actes.

La composition quasi inchangée du gouvernement, comme la charge de Ségolène Royal aujourd’hui contre l’écotaxe et "l’écologie punitive" confirme qu’entre les propos que Manuel Valls a pu tenir dans son bureau mardi devant quelques responsables écologistes, et les actes concrets constatés dès le jeudi, il peut y avoir un gouffre…

2. Entendre le message des municipales

Les élections dites intermédiaires sont toujours difficiles pour le parti au pouvoir nationalement, mais l’ampleur de la sanction adressée au gouvernement devait être entendue. Un pouvoir politique qui ne fait pas ce qu’il a dit et qui dit le contraire de ce qu’il fait crée une perte de confiance chez les citoyen-nes.

Par leurs votes, et leur abstention, les français-es ont exprimé cette défiance profonde vis à vis de la parole politique.

Les écologistes au gouvernement ont inlassablement répété la nécessité de respecter les engagements du candidat Hollande. Ils ont indiqué que leur participation était conditionnée au respect de ces engagements. Refuser de participer à l’acte 2 du quinquennat répond à un contexte de dévaluation de la parole publique et correspond à un principe éthique simple : on fait comme on a dit.

 

3. La lutte contre les lobbies

À maintes reprises, le président de la République et le gouvernement ont montré leur bienveillance à l’égard des lobbies. Lobbies pharmaceutiqueslobby nucléaire, lobby routier, etc. Le dernier exemple en date est la mise en place d’un pacte de responsabilité ni ciblé ni conditionné.

Le rapport aux lobbies soulève une question politique essentielle : qui gouverne ? L’écologie affirme une volonté claire d’émancipation par rapport aux intérêts particuliers et de veiller au respect de l’intérêt général. Trop souvent, notre sentiment a été que la finance était non pas "l’ennemie", ni même une alliée, mais celle qui guidait les orientations économiques du gouvernement.

La décision que nous avons prise collectivement cette semaine ne traduit pas une peur du pouvoir ou des responsabilités. Au contraire. Notre conviction est que le pouvoir et les responsabilités ne peuvent pas être qu’apparence, communication et, finalement, illusion.

Pour notre part, nous ne nous sommes jamais éloigné des valeurs et des priorités que nous avons choisies de soutenir au second tour de l’élection présidentielle de 2012.

Notre choix ne résonne pas en nous comme une victoire. Pendant deux ans, les écologistes ont démontré qu’ils savaient lier détermination, actions concrètes et parole libre. Nous continuerons à cultiver ces exigences. C’est la condition pour reconstruire un lien de confiance entre les français-es et la politique.

Pour paraphraser les paroles d’une chanson de Renaud en 1980 : "C’est surement pas un ministère, un groupe parlementaire pour nous tout seul, qui nous feront virer de bord, qui nous ferons fermer nos gueules".

La sortie du gouvernement n’est pas la fin de l’histoire.

Pour l’écologie, tout commence.

 

Tribune co-signée par :

Marine Tondelier, David Cormand et Sandrine Rousseau, membres du bureau exécutif d’Europe Écologie – Les Verts (EELV).

Je suis SURE que vous avez toujours rêvé de débattre de la santé dans le bassin minier.

Et oui, 67% de surmortalité à Hénin/Lens par rapport à la moyenne nationale, ça invite à la réflexion, et ça appelle des solutions!

Alors rendez-vous vendredi 31 mai à 20 heures à La Belle Anglaise place Wagon à Hénin-Beaumont pour un café citoyen intitulé "à votre santé" et dédié à la problématique sur notre territoire et aux solutions à envisager ensemble.

L’association des amis de l’émission de France Inter "Là-bas si j’y suis" propose en effet régulièrement depuis quelques mois des "Café repères" forts sympathiques, où des héninois engagés devisent autour d’une bonne bière en échangeant leurs points de vue, dans une ambiance mouvementée conviviale.

Après le classement du bassin minier à l’UNESCO, la laïcité, le logement ou encore la culture à Hénin-Beaumont, Bernard Carton-Leclerc m’a proposé d’animer cette édition intitulée "A votre santé". Accès aux soins des plus précaire, santé environnementale, inégalités de santé, alimentation, médecines naturelles, hôpital public, médecine scolaire: nous échangerons ensemble sur tous ces sujets qui restent une préoccupation majeure pour les français.


CR affiche santé - copie
Et après ce petit échauffement, ceux qui le souhaitent pourront poursuivre la réflexion le lendemain à Arras, où EELV organise sa troisième convention régionale.

Après la transition énergétique à Loos-en-Gohelle en mars et la Citoyenneté à Roubaix en avril, la Convention d’Arras sera consacrée à la nature, à l’alimentation et à la santé.

Elle est ouverte à tous, gratuite, et ça s’annonce là aussi très convivial!

J’y animerai notamment la plénière intitulée "L’agriculture contre la santé ?", où

> Paul Cordonnier, Médecin à Hornaing et membre de l’association APRES (Association promotion recherche environnement santé publique) nous présentera un état des lieu sans concessions de l’état sanitaire de notre territoire

> Paul Damageux, agriculteur à Loos-en-Gohelle, témoignera de sa conversion au "bio"

> François Veillerette, Vice-Président EELV "Alimentation/ environnement / santé" au Conseil régional de Picardie, nous présentera ses solutions concrètes

> Samuel Ferret, du RAD (Réseau agriculture durable) nous expliquera les enjeux de la réforme de la PAC (politique agricole commune).

2013.06.01-Convention-Arras-211x300

Toutes les informations dont vous avez toujours rêvé à ce sujet sont consultable ici sur notre site régional. Et pour s’inscrire, c’est au même endroit…

En conclusion, vous l’aurez compris, avec tous ces rendez-vous, EELV vous concocte des éléments de programme au petits oignons pour que la santé soit au coeur des municipales en 2014!

Tags:, , , , , , , ,

Alors que la neige a fait son arrivée ce matin sur Hénin-Beaumont, je me remets à mon clavier (un peu délaissé ces dernières semaine, car une coupure des réseaux sociaux de temps en temps, mine de rien, ça fait du bien) pour vous souhaiter à toutes et à tous une excellente année 2013.

Qu’elle soit celle du changement tant attendu. Et celle du vivre mieux, ici comme ailleurs.

Il y a plusieurs manières de se souhaiter la bonne année. Les textos du nouvel an (et le concours de celui qui l’enverra le plus tôt, malgré la traditionnelle saturation des réseaux). Les cérémonies de voeux (et le coup à boire qui attire parfois plus que les longs discours et participe tout autant à la convivialité de l’évènement). Les visuels sympas (qui font sourire et détendent l’atmosphère)…

Cette dernière solution a été retenue par les Jeunes Ecologistes et je vous la reproduis ci-dessous parce que j’ai vraiment trouvé ça très frais. Et que clairement, en temps de crise, on a bien besoin de sourire de temps en temps!

Voeux-Jeunes-Ecolos

Chez EELV et chez les Jeunes Ecologistes du bassin minier, on a cependant retenu une solution légèrement différente. Celle d’un tract et d’un visuel qui bien sûr vous souhaite une bonne année 2013, mais qui en même temps lance un projet qui vous permet EFFECTIVEMENT d’y contribuer.

visuweb

Car ça y est, nous avons lancé en fin de semaine notre grand projet de l’année: le projet du "vivre mieux dans le bassin minier", dont je vous avais parlé sur ce blog depuis l’été et sur lequel nous travaillons depuis quelques mois.

Le concept est simple. Il s’agit tout d’abord de mettre à profit une année sans élections (ça faisait TRES longtemps!) pour prendre le temps d’imaginer des manières un peu plus originales de militer. Pour réinventer le travail de terrain. En se disant que pendant que certains ont les yeux (et leur énergie) rivés sur l’échéance des municipales de 2014, on pouvait au contraire (même si nous serons bien sûr tout de même au rendez-vous en 2014) prendre le contrepied en faisant prendre conscience aux gens que "vivre mieux dans le bassin minier, c’est possible dès 2013!" (s’il fallait systématiquement attendre les élections suivantes pour aller de l’avant , on serait quand même pas sortis de l’auberge).

D’ici quelques mois, nous publierons donc un "guide du vivre mieux dans notre bassin minier", qui rassemblera nos bonnes adresses, nos bons plans, et tout ce qui nous permet de profiter des atouts dont recèle notre territoire: les endroits où prendre l’air, nos idées pour se cultiver, des manières originales de se déplacer ou de s’alimenter en dépensant peu et en polluant moins, etc.

Mais ce projet doit avant tout être participatif. Car chacun d’entre nous, qu’il soit écolo ou non, a des idées en tête, qu’il s’agit ici de collecter. Et cela se passera, pendant les mois à venir, sur le site que nous avons créé pour l’occasion.

C’est très simple: vous vous rendez sur http://bassin-minier.fr , et vous consultez les bons plans déjà en ligne dans chaque catégorie (consommer mieux, s’amuser et prendre l’air, environnement, etc), ou alors vous proposez vous même une idée que nous mettrons en ligne aussi vite que possible en cliquant sur "je propose un bon plan" et en remplissant le formulaire.

bouton-bonplan

Il est également possible de contribuer par courrier en envoyant son bon plan par mail à bonplan@bassin-minier.fr ou par courrier à l’adresse suivante:

Notre Bassin Minier
499, rue de l’abbaye
62110 Henin-Beaumont

Bref, vous l’avez compris, les écologistes du bassin minier vous souhaitent, à leur manière, une très bonne année 2013! Une année de lutte constructive contre le Front national, qui passe à notre avis par la construction d’un vrai programme de fond et des initiatives favorables à la convivialité de notre territoire.

Car n’oubliez jamais que l’avenir de notre territoire n’est pas noir (ni bleu marine): il est VERT!

J’ai été très agréablement surprise par l’accueil très favorable de cette initiative par les acteurs de ce territoire: commerçants, associatifs, acteurs politiques, le concept est salué par l’ensemble des gens à qui nous avons eu l’occasion de le présenter.

Vendredi, nous avons diffusé massivement le tract suivant , le matin tôt à la gare, puis sur le marché. Outre que l’accueil est traditionnellement beaucoup plus chaleureux hors période électorale, le fait d’être sur un projet concret a interpellé beaucoup de monde, et les réactions étaient très positive.

Seul "accroc" (mais sinon c’est moins drôle), un monsieur visiblement de mauvaise humeur qui s’est mis à crier "J’ai pas besoin de vos conseils pour etre écolo, EELV c’est pas l’écologie, EELV c’est le trotskisme". Mais il en faudra plus (largement plus) pour nous démotiver. Et puis si par trotskiste il veut dire "être favorables au mariage pour tous et venir en aide aux roms", alors on assume :)

Allez, je vous dis à la prochaine et je vous laisse sur cette photo prise jeudi soir à notre première réunion "EELV Bassin Minier" de l’année 2013, avec nos deux grands gagnants de … la fève !

photo-25

Tags:, , , , , , , , , ,

En attendant Godot  la décision du Conseil Constitutionnel de demain, je sais que vous avez besoin de distraction….

Parce que cette épée de Damoclès plane depuis beaucoup trop longtemps au-dessus de nos têtes,

Parce que le stress c’est mauvais pour la santé

Parce que l’open-bar gratuit de frites au stade bollaert, c’est samedi seulement… et qu’il va quand même falloir se détendre d’ici là !

Comme promis, voici donc le récit de notre week-end dernier, dont on vous avait prévenu qu’il serait un weekend de challenges, tous placés sous la bannière de la défense droit de vote pour les étrangers !

Challenge #1 "Ah ouais, carrément ?"

C’est armés de cartes postales et de grands sourires que nous avons commencé ce weekend pour un boitage/tractage.

IMG_4320

Photo: Damien Hensens

Vous avez dit des cartes postales ?  Eh oui, des tractocartepostales destinées à ce bon vieux François Hollande, pour l’inciter à tenir parole et à accorder le droit de vote aux étrangers résidents en France. (d’ailleurs j’invite tous ceux qui ne l’ont pas encore fait à signer cette pétition).

IMG_4312

Photo: Damien Hensens

On a eu droit à des réactions un peu border line du genre "les droits des étrangers? ah non merci, ça ne m’intéresse pas"… Mais la réaction que l’on a préférée a commencé par de la surprise "Le droit de vote des étrangers ? genre carrément quoi!", pour se transformer en quelques secondes en "Mais ouais en fait, pourquoi pas, c’est normal quoi !". Bref, du boulot de terrain est encore nécessaire, mais il est possible de convaincre, sur ce sujet comme sur d’autres, du bien fondé de nos combats!

Challenge #2 "mais pourquoi tu cours ? "

Là aussi, vous étiez au courant, nous avons couru ce weekend un trail. Pour notre santé, pour nous changer les idées mais aussi pour le droit de vote des étrangers! (des dossards qui ont d’ailleurs permis de se faire des copains supplémentaires pendant la course).

IMG_4336

Photo: Damien Hensens

Oui je sais, on n’avait pas l’air spécialement fins au départ, mais rassurez vous, vu l’ambiance "carnaval de Dunkerque" du jour, on se fondait LARGEMENT dans la masse

IMG_4373

Photo: Damien Hensens

Le bilan: une fine équipe (Paul, Jordan et moi-même, des Jeunes Écolos, Clémence et Juliette, en soutien moral). Et 13 kilomètre dans la nuit, le froid et la pluie, mais surtout dans la bonne humeur, parce que c’est connu, l’ambiance est toujours plus conviviale à l’arrière de la course (là où tu vas rechercher ton camarade dans la boue, là où tu tiens la branche pour le suivant, là où tu fait des points d’infos touristiques pour les gens qui viennent de loin, là où tu entonnes "Aunord c’était les corons" en haut du terril et où tu reprends les plus grands tubes de Gilbert Montagné dans la descente – oui, ça devient une habitude, je sais, faut qu’on fasse gaffe – bref, là où tu mets deux fois plus de temps que le premier mais où tu prends le temps de profiter!).

IMG_4384

C’est donc 1h50 de rêve que nous avons vécu, à travers les champs, la voie ferrée désaffectée et les terrils du Parc des île, tout cela à la lueur de la lampe frontale. Le tout ponctué de "séquences émotion" (la mobilisation pour retrouver le chien d’un coureur dans les sous-bois, les chutes dans la boue et une interprétation très inspirée de "Saga Africa" sur la ligne d’arrivée). Alors c’est vrai qu’on était pas franchement frais après tout ça …

Image 15

Mais ce que l’on ne vous a pas dit, c’est qu’on a tellement vécu l’expérience à 200% que certains ont remis ça le lendemain matin, pour le cross de la Sainte-Barbe. Avec une performance honteuse qu’on ose même pas rapporter ici (félicitations à David Noël qui m’a LARGEMENT surclassée). Mais avec une bonne excuse pour pouvoir aller faire un casse de frites chez Gonzales (sans huile de palme, les frites, on a enquêté!).

Challenge #3 "décollage, collage et recollage"

IMG_4470

Enfin, le troisième volet de cette mission "droit de vote des étrangers" avait pour cible les panneaux d’affichage libre de la ville… (oui parce qu’on est écolos, qu’on respecte les règles, qu’on évite la pollution visuelle, tout ça, parce que je vous prie de croire qu’élections ou pas, les conneries continuent là-dessus et qu’on va finir par s’énerver –> la preuve en image)

IMG_4481

Il y a des affiches que l’on a recouvertes avec un plaisir non dissimulés…

photo-21

D’autres panneaux qui nous ont posé de véritables cas de conscience, du genre la fois où on a du trancher entre recouvrir Mickael Jackson et Jean-Luc Mélenchon (vous remarquerez qu’on a opté pour l’égalité de traitement, tout en leur sauvant la tête).

photo-22

Et puis en tant qu’écolos, on a aussi fait camion poubelle, parce que franchement, la guerre d’affiche que certains mènent laisse des traces dégueulasse et que c’est pas admissible lorsque l’on prétend vouloir faire de la politique et donc améliorer le quotidien des gens.

photo-23

Allez, on retourne à notre INTERMINABLE attente de la décision de demain, en espérant une bonne nouvelle, parce qu’il fait être clair et lucide: une nouvelle élection serait très compliquée pour la gauche. Et que si c’est ce qui nous attend, on a intérêt à bien profiter de cette dernière nuit de répit…

Je vous laisse donc, sur une dernière photo de ce week-end. Une photo qui apaise. Une photo qui met de bonne humeur. Une photo qui rappelle pourquoi on se bat !

A très vite

IMG_4474

Photo: Damien Hensens

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Chez EELV, nous ne sommes pas des militants de salon! (et je dis pas seulement ça rapport aux bottes en caoutchouc que Jean-Vincent Placé à enfilées le week-end dernier pour aller manifester à Notre-Dame-des-Landes, ni par rapport à la vidéo choc mettant en scène des khmers verts élus de la république bravant la loi, armés de cagoules, de phrases choc et d’esprit libertaire. Eloignez les enfants ;)

Bottes JVP

Alors pour combattre la morosité, et parce que "Vivre mieux à Hénin-Beaumont, c’est possible avant 2014", nous vous proposons régulièrement des week-ends de mobilisation sur notre territoire.

Il y a 15 jours, les Jeunes Ecologistes du Bassin minier organisaient une opération "embrassez qui vous voulez" devant la mairie d’Hénin-Beaumont.

Photo: Marine Tondelier

Photo: Marine Tondelier

La Voix du Nord

La Voix du Nord – Edition Lens Hénin Carvin

Largement annoncée dans la presse, l’opération a attiré les curieux… et certains de nos élus, venus affirmer leur soutien à l’initiative et, plus largement, au mariage pour toutes et tous.

665810_301627676618805_1106110109_o

Equipe Philippe Kemel

Ce week-end, c’est pour défendre le droit de vote des étranger qu’Europe Ecologie les Verts et les Jeunes Ecologistes  du bassin minier partent en campagne!

Ce combat de longue date des écologistes prend en effet une signification toute  particulière aujourd’hui, à l’heure du changement. Et nous attendons du Président de la République qu’il fasse tout pour que cette promesse de campagne devienne réalité.
Pour l’y encourager, et ouvrir le débat sur la thématique au sein de notre territoire, affiches et tracts seront distribué massivement ce week-end dans le bassin minier.
Affiche NPDC droit de vote des étrangers
Et ce samedi soir, une équipe écologiste prendra également le départ du challenge du pommier, avec des dossards "chez EELV, on ne court pas qu’après les postes… on court aussi pour le droit de vote des étrangers".
Dossards droit de vote étrangers
Comme on est du genre à le jouer carte sur table, on a tout de suite prévenu la Voix du Nord qu’on avait peu de chances d’être sur le podium.
Parce que les écolos ne sont pas pour le culte de la performance (et que sur ce coup là très franchement ça nous arrange)
Et parce qu’on ne veut pas se priver de discuter avec les gens sur notre passage, de distribuer quelques tracts, de répondre aux interpellations sur nos dossards… Et que tout cela, ça prend du temps (et que ça demande du souffle) !
La Voix du Nord - Edition Lens-Hénin-Carvin

La Voix du Nord – Edition Lens-Hénin-Carvin

Alors à ce soir au terril du pommier! (départ de la course à 18h20 espace François Mitterand)
Ou à très vite sur ce blog pour un compte-rendu en images!

Tags:, , , , , , , ,

Cette prophétie vous fait rire? Et bien elle sort tout droit de la bouche d’un sympathique militant FN, voulant jouer à l’intimidation avec moi lors du Conseil Municipal de jeudi soir à Hénin-Beaumont… (dommage, ça ne marche pas).

Un Conseil Municipal placé sous le signe du changement du redressement

Nous étions tranquillement en train de suivre un moment historique: la ville d’Hénin-Beaumont est sortie avec un an d’avance du plan de rétablissement de l’équilibre budgétaire imposé par la Chambre régionale des comptes en 2009.

Et bien sûr, comme tout ce qui est positif pour la ville, cela mettait le front national LEGEREMENT sur les nerfs. Bah oui, qui dit amélioration du contexte local signifie un appauvrissement de leur terreau électoral fait de frustration, de colère et de bordélisation de la vie politique local.

C’est donc la double peine: à chaque mauvaise nouvelle locale, de la découverte d’un nouvel emprunt toxique de chez Dexia à un recours sous tension portant sur la dernière législative, le FN reprend une gorgée de potion magique.

Mais il faut le reconnaître, l’équipe municipale actuelle travaille sérieusement au redressement de la ville. Et un cercle vertueux se met en place, au grand dam de l’opposition frontiste. Aujourd’hui, un an avant le délai fixé par la chambre régionale des comptes donc, la tutelle est levée! Le rétablissement axé sur une hausse de la fiscalité locale, une baisse des charges courantes et de la masse salariale, et enfin des cessions d’actifs, a permis fin 2011 à la ville de dégager un excédent de 5,2 millions d’euros.

Alors on peut, comme le fait le Front National par stratégie électorale, choisir de rabacher que l’équipe municipale est amatrice, et appeler le Maire Eugène Binaisse "Gérard Dallongeville" pendant tout le Conseil Municipal au motif qu’il a conservé le même Directeur général des services que le précédent maire (ce dont je n’ai jamais dit que ça avait été une bonne idée par ailleurs), n’empêche que les résultats sont au rendez-vous. Et le FN a beau dire que ce sont simplement les contribuables qu’ils faut remercier, eux qui ont trimé pour éponger une partie de la dette, il n’en demeure pas moins qu’ils n’auraient pas fait mieux.

Automne ou pas, nous on est là

Ca c’était pour le contexte!

« les feuilles vertes vont tomber » me clame t’on donc, sur un ton un peu gras suivi du rire tout aussi gras des militants assis autour de moi. « et à moins de 2% » ajoute un voisin.

Mais voyez vous chers amis, je ne me réjouirais pas assez vite à leur place.

Parce qu’en réalité, on est plutôt très motivés en ce moment…

Les Jeunes écologistes sur le pont

Ce matin, la coordination nationale des Jeunes Ecologistes réunie à Strasbourg a voté l’entrée dans la fédération des Jeunes Ecologistes du Bassin Minier, crées à Hénin-Beaumont en juin dernier, que je vous invite d’ailleurs à retrouver sur leur page facebook. Mobilisés sur le terrain, ils s’activent depuis la rentrée à la sortie des lycées, tracts à la main, ou sur les panneaux d’affichage libre, avec nos affiches "Jeunes Ecologistes, la politique sans conservateurs" ou "l’avenir n’est pas rose ni bleu marine, il est vert" (bon je vous passe la fois où on s’est fait recouvrir à la gare par M. Pokora, ce qui n’est pas la page la plus glorieuse de notre histoire je vous le concède).

Pour les motivés, vous pourrez retrouver le tout jeune groupe mardi à 14h30 devant la salle des fêtes d’Hénin-Beaumont, où est organisée une collecte "don du sang". Nous y organiserons une action "mon sang est-il gay?", parce qu’en France, depuis une circulaire parue le 20 juin 1983, les personnes homosexuelles ou bisexuelles sont classées comme «populations à risques», sur le seul critère de leur orientation sexuelle, sans se préoccuper de leurs pratiques réelles, et n’ont donc pas le droit de donner leur sang. Oui oui, c’est ce que l’on appelle de la discrimination, et les Jeunes Ecologistes se mobilisent particulièrement sur cette question depuis plusieurs mois

Le Nord entre en mobilisation contre l’Ayrault-port de Nantes

Par ailleurs, le Nord-Pas-de-Calais est entré ce week-end dans le combat contre le grand projet inutile de l’aéroport Notre Dame des Landes (sous la pluie, mais dans la bonne humeur).

Place de la République, puis devant le siège départemental du PS aux cris de "le PS, nous expulse, expulsons le PS", les manifestants (principalement des indignés, des écolos et des décroissants), ont affiché leur opposition à ce non-sens écologique  extrêmment couteux – qui betonnerait 2000 hectares de terres agricoles et de bocage d’une grande diversité écologiques -; et leur soutien quelques à plus de 40 ans de lutte.

La manifestation s’est terminée devant la mairie de Lille, dans une ambiance bonne enfant (rassurez-vous, elle était TRES bien gardée)

Ambiance bonne enfant… c’est ce dont doivent rêver les quelques 200 occupants de la ZAD (Zone A Défendre), dont les forces de l’ordre en surnombre détruisent depuis quelques jours – avec une violence assez perturbante venant d’un gouvernement de gauche –  l’habitat, les potagers et l’expérience collective. Je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous, elle est saisisante et très émouvante.

Et comme je sais que des lecteurs au sens critique aiguisé vont forcément me faire la remarque: non ça ne veut pas dire qu’il faut que Cécile Duflot se mette en grève de la faim et claque la porte du gouvernement parce que les socialistes sont vraiment très méchants.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le préciser, en entrant au gouvernement, les écologistes ne sont pas pour autant entrés au parti socialistes. Ce qui veux dire que oui, des désaccords subsistent, on ne va pas se mentir là dessus et c’est même plutôt normal.

Il est aujourd’hui normal à mon avis que nos deux ministres ne s’expriment pas là-dessus, compte-tenu de l’impatience avec laquelle les médias attendent tout prémisse de tension au sein du gouvernement. Ne leur faisons pas ce plaisir!

Il reste toute une palette d’actions à EELV pour exprimer son opposition à ce projet, que nos militants combattent sur le terrain depuis des années. Et la solidarité gouvernementale n’empêche pas non plus nos parlementaires de se faire entendre sur la question: "la solidarité n’exclue pas la franchise" a d’ailleurs rappelé Corinne Bouchoux , Sénatrice écologiste du Maine-et-Loire, lors de la dernière séance de questions au gouvernement (la video ici)

Bref, quitter le gouvernement maintenant et sur ce prétexte serait un véritable non-sens. Nous avons encore beaucoup de choses à y faire. Et tant que le Premier Ministre nous laissera assez de champ pour porter nos convictions écolos dans les politiques publiques nationales relevant des portefeuilles de nos deux Ministres écolos, toute démission sera contre-productive.

Préparer 2014… sans être obsédés par 2014, car beaucoup de choses sont possibles avant!

Pour finir, sachez que la formation des adhérents EELV du Nord Pas-de-Calais a commencé en vue des municipales de 2014. Réunis au local régional, nous avons eu l’occasion d’entamer ce cycle par un exposé sur le rôle et le statut de l’élu, et de faire part de nos besoins pour les mois à venir. Du boulot en perspective, mais aussi beaucoup d’enthousiasme.

Mais comme vivre mieux à Hénin-Beaumont, c’est vraiment possible avant 2014, je vous donne rendez-vous sur ce même blog dans quelques jours pour le lancement officiel de notre projet de guide du mieux vivre dans le bassin minier, projet dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler…

Ca prend forme, ça avance, et je vous en tiens très rapidement au courant, parce que l’on va avoir besoin de votre participation pour que ça marche!

Tags:, , , , , , , , , , , , , , ,

Vendredi, j’ai appelé le Conseil Constitutionnel…

Et cela m’amène aujourd’hui à vous faire deux révélations!

1ère révélation (très prévisible): les voix du Conseil Constitutionnel sont impénétrables

Cette première révélation est somme toute très rassurante: RIEN NE FILTRE (où alors vous avez des amis très bien renseignés).

Perso j’ai plutôt joué la technique "meuf sympa un peu naïve". J’ai expliqué à la standardiste que j’avais besoin d’un renseignement sur un recours législatives, elle m’a passé le service concerné, et j’ai tenté d’en savoir un peu plus, en expliquant que cette histoire commençait sérieusement à me stresser, et que si je comprenais bien que l’on ne puisse rien me dire sur le fond du dossier, savoir "à peu près" quand la décision serait rendue me simplifierait considérablement la vie.

Parce que oui, je plaide coupable: cette histoire commence à LEGEREMENT me stresser

Je le reconnais, j’étais parmi les plus optimistes au départ: les recours du FN, nous y sommes habitués, et mine de rien, 118 voix d’écart, c’est beaucoup en comparaison d’autres circo. Mais je le reconnais également, je commence à être gagnée petit à petit par la tension ambiante autour du sujet…

D’un côté ceux qui sont sûrs et certains que ce sera annulé ("je ne vois pas comment il peut en être autrement"). A l’opposé, des adeptes de la théorie du complot qui sont convaincus que le Conseil Constitutionnel est toujours complaisant avec les pouvoirs en place, et qu’il n’irait pas les contrarier sur une circo aussi risquée en cas de nouvelle élection. Entre les deux, les paris sont lancés. A Hénin, on spécule depuis juin. Et ça anime les discussions de comptoir (et les blogs politiques).

Sauf que ces derniers jours, la pression monte. Début octobre, on a appris que le Conseil Constitutionnel avait déjà éclusé pas mal de recours ne posant pas problème. Seuls 10, les plus problématiques donc, restaient en cours d’instruction. Le recours portant sur la 62-11 passait donc du statut d’un parmi tant d’autres, au top ten des circonscriptions les plus risquées. Sachant qu’en moyenne 4 à 5 circonscriptions sont rejouées à chaque législative.

D’où un réflexe préventif de ma part: commencer à se mettre psychologiquement dans l’état d’esprit de peut-être, bientôt, devoir repartir en campagne. Et je vous avoue que c’est pas forcément facile à vivre:

1. Parce qu’il faut bien l’avouer: une campagne (surtout celle-là), ça affecte physiquement et psychologiquement, et qu’il faut le temps de récupérer entre deux

2. Parce que les campagnes électorales en novembre, décembre ou janvier ne sont pas nécessairement les plus marrantes (surtout dans le Pas-de-Calais)

3. Parce qu’on est toutes et tous en campagne quasi-permanente depuis 2008, entre les municipales, puis les européennes enchaînées en 2009 avec les municipales partielles (oui oui, ici nous sommes habitués à rejouer toutes les élections deux fois), les régionales de 2010, les cantonales de 2011, et les législatives (1ère édition?) de 2012.

4. Parce que d’ici à 2014, ce n’est pas juste l’occasion de souffler par confort personnel. C’est également l’occasion de mener des projets de terrain autres que purement électoraux (et nous en avons bien besoin). Notre projet EELV Bassin Minier d’un "guide du vivre mieux dans le bassin minier" est en train de prendre forme, c’est un beau projet, positif, utile pour la population. Et nous avons envie de pouvoir y travailler sereinement.

Bref, s’il faut y aller, nous y retournerons. Mais l’incertitude actuelle est difficile à gérer. Elle contraint les projets persos pour les mois à venir. Elle empêche d’avoir l’esprit vraiment libre. Elle plane comme une menace, prête à s’abattre à tout moment. Et s’imaginer que du jour au lendemain, cette circonscription puisse être replongée dans le cirque médiatique du printemps dernier, n’a rien de très alléchant.

Mais puisque je n’ai pas réussi à en savoir plus, nous en restons là. Ca peut être demain, ça peut être la semaine prochaine, ça peut être … le 20 décembre (et ce serait un cadeau de Noël pas très agréable mais on ferait avec).

La seule information supplémentaire que ce coup de téléphone m’a procuré, c’est que la date officielle du verdict sera annoncée quelques jours auparavant sur le site du Conseil Constitutionnel. Et autant vous le dire tout de suite: ne comptez pas sur moi pour y aller tous les matins vérifier s’il y a du nouveau. De toute manière, j’imagine que je serai mise au courant bien assez vite s’il y a du nouveau.

2ème révélation (mise au point): tout le reste n’est que rumeur

Je sais que je ne vous apprends en fait surement pas grand chose depuis le début de cet article… et j’en suis sincèrement désolée! Mais ce n’est tout de même pas de ma faute si tout ce que l’on peut entendre sur ce recours n’est que rumeur…

Début octobre, la Voix du Nord, dans une brève écrite à l’occasion de ma participation au trail des terrils du parc des îles (#ambiance), évoquait une "rumeur voulant que, si la 11ème circonscription était à nouveau appelée à voter en début 2013", je pourrais "être le recours d’une opportune union de la gauche PS/EELV, au cas où l’image du PS serait trop ternie".

La Voix du Nord / Edition Lens-Hénin-Carvin

Dans la foulée, Médiapart publiait un article de Marine Turchi, faisant le point sur cette histoire de recours, grâce il faut le dire à un très bon travail de journaliste. Allant encore plus loin que La Voix du Nord, cet article insinuait que je pourrais former un tandem avec Jean-Pierre Corbisez, président socialiste de l’agglomération Hénin-Carvin.

Alors je vais en profiter pour être très claire (parce que l’on m’interroge beaucoup à chaque fois que je me promène à Hénin): tout cela n’est évidement que rumeur. Et dire cela ne signifie pas critiquer les journalistes, qui ne font que coucher sur papier ce qu’on leur rapporte, c’est à dire justement leur métier.

Ce que je peux vous certifier, c’est que je n’ai pas parlé avec Jean-Pierre Corbiset depuis avant les grandes vacances. Et que ce n’était surement pas pour élaborer des stratégies secrètes avec lui. Ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas mon genre.

Je peux également vous certifier qu’en vrai, si la législative de juin est annulée, il n’y aura pas de "bon scénario". Le PS en sortirait très très affaibli, et vu la victoire très juste d’avant les vacances, je ne vois pas bien comment réitérer un tel coup de force. Surtout s’il a été permis par des tricheries avérées. Quand au front de gauche, j’imagine que pour Mélenchon, il serait compliqué de ne pas y aller. Mais également compliqué d’y aller. Incertitude également de ce côté là, donc.

Bref, pas de scénario ideal. Nous, candidats de gauche, serions clairement les out-siders face à une Marine le Pen revigorée.

MAIS l’idée n’est pas de sombrer dans la dépression dès maintenant. L’idée est d’avoir conscience des risques. De se préparer à tous les cas de figure. Et surtout de se préparer à se battre, car cette nouvelle élection, si elle devait avoir lieu, se jouerait vraiment au mental. Elle serait compliquée. Elle serait éprouvante. Et elle pourrait mal se terminer, ce dont le territoire aurait clairement du mal à se remettre.

S’il n’y a pas de solution idéale, il n’en demeure pas moins que des scénarios moins pire que d’autres sont possibles. Je ne pense pas que maintenant soit le moment pour les imaginer, car nous ne connaissons pas encore toutes les données du problème. Ma philosophie sur ce coup là est donc de prendre collectivement notre mal en patience. De ne pas faire trop de projets persos pour le début 2013 parce qu’on aura peut-être d’autres trucs à faire. De commencer à se préparer un équipement anorak / bonnet / écharpe pour pouvoir tracter sous la pluie au cas où. Et surtout d’être prêt, au cas où faille y retourner.

Nous, écolos, serons au rendez-vous à de moment là. Nous ne prendrons pas de décision avant d’avoir en main toutes les données du problème (avis du Conseil Constitutionnel, positionnement des autres candidats de juin, rencontres avec nos partenaires). Et alors, alors seulement, et sans précipitation, nous prendrons notre décision. Pas celle qui nous arrange le plus. Mais celle qui sera la meilleure possible pour notre circonscription.

Ca veut dire éviter au maximum l’arrivée d’une troisième député frontiste à l’Assemblée nationale.

Mais ça signifie également ne pas renier ses valeurs et ne pas se compromettre dans des alliances que nous n’assumerions pas car elles iraient à l’encontre de nos valeurs.

Conclusion: on reste calme, et on prend son mal en patience

C’est pourquoi je n’évoquerai plus cette histoire de recours avant que la justice ne rende effectivement cette décision (après ça devient obsessionnel et c’est mauvais pour la santé).

Mais rassurez vous, il me reste plein d’autres choses à vous raconter (genre le spectable HILLARANT auquel j’ai assisté hier à l’escapade et la belle saison qui s’y annonce; mes footing palpitants dans le bois de Florimond, en toute cohabitation pacifique avec les chasseurs, le projet "lanceur d’alerte du bassin minier" sur lequel vous en saurez bientôt plus, etc).

Et pour ceux à qui l’ambiance électrique des élections manque déjà, pas de panique, le reportage "femmes en politique, la relève", avec un bon aperçu de la campagne Héninoise, sera rediffusé le 4 novembre sur TEVA à 13h05…

Et hop, je vous quitte (temporairement) sur un petit avant goût made in "Nord Eclair"

Nord Eclair, le 13 10 2012

Nord Eclair, le 13 octobre 2012

Tags:, , , , , , , , , , ,

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 048 autres abonnés

%d bloggers like this: