Skip to content

Le blog de Marine Tondelier

Elue municipale d'opposition à Hénin-Beaumont

Tag Archives: Hénin-Beaumont

Les municipales de 2014 à Hénin-Beaumont? Marine le Pen et Steeve Briois s’y voient déjà!

Et effectivement, les 56% qu’ils ont enregistré en moyenne dans les bureaux de vote de la ville aux législatives en juin dernier sont de mauvaise augure…

Mais parce qu’il faut tout mettre en oeuvre pour que cela n’arrive pas…

Et parce cette ville a un besoin urgent de se détendre un bon coup avant que ne reprennent les traditionnelles passe d’arme, cirque médiatique et autres concours viriles d’affichage sauvage propre aux campagnes électorales locales,

Les Jeunes Écologistes du bassin minier ont tenu à rappeler avec humour que ceux qui sont en résistance sur le terrain et dans les urnes pour que cela n’arrive pas peuvent compter sur eux!

 

D’ailleurs, nous étions ce week-end au festival de la résistance de Carvin où nous avons poursuivi notre travail de déconstruction des préjugés d’extrême droite

Parce qu’on est plutôt manuels…

Voeux-Jeunes-Ecolos

Parce qu’on aime les jeux manuels et pédagogiques

Voeux-Jeunes-Ecolos

Et parce qu’apparemment, quoiqu’on en pense, il y a pas mal d’habitants du bassin minier qui prennent beaucoup de plaisir à dégommer les préjugés d’extrême droite!

Voeux-Jeunes-Ecolos

Bref, nous comptons bien intensifier cette mobilisation de terrain pour éviter que notre ville ne se réveille avec la gueule de bois en mars prochain!

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Samedi 6 juillet 2013, les jeunes écologistes du bassin minier seront présents au festival de la résistance à Carvin, pour prendre le contrepied des préjugés véhiculés par l’extrême droite.

1015535_516590375068853_1631655171_o

Organisé par les Jeunes Communistes et par la section du Parti Communiste de Carvin, ce festival se déroulera dans la cour du cercle du progrès à Carvin.

Les Jeunes écologistes Bassin Minier y présenteront sur leur stand un « cirque » des arguments d’extrême droite, mettant en scène des contre-argumentaires concrets à ces idées clownesques (bien que ne nous faisant pas franchement rire).

Un « chamboule tout des idées reçues d’extrême droite », semblable à celui qui avait été organisé l’année dernière au marché aux puces d’Hénin-Beaumont, invitera également les passants à « exploser » les préjugés véhiculés par l’extrême-droite.

270622_10151193983876280_476671960_n

A coup de balles de tennis, ils s’agira d’envoyer valdinguer les clichés les plus perfides: « écolos = drogués », « jeunes = feignasses », « immigrés = assistés », « c’était mieux avant », « le halal c’est pas catholique », etc.

C’est pédagogique… Et ça défoule!

 

photo36

Les derniers résultats électoraux le montrent : près de la moitié de la population de la 11e circonscription a voté pour le front national en juin dernier.

Les Jeunes Ecologistes et EELV prennent donc leurs responsabilités, à l’approche des échéances municipales et européennes de 2014, en intensifiant dès à présent leur travail de pédagogies sur les dangers de l’extrême-droite et sur de véritables alternatives, crédibles, et bien moins néfastes pour le vivre ensemble.

Mots-clés : , , , , , , , ,

Je suis SURE que vous avez toujours rêvé de débattre de la santé dans le bassin minier.

Et oui, 67% de surmortalité à Hénin/Lens par rapport à la moyenne nationale, ça invite à la réflexion, et ça appelle des solutions!

Alors rendez-vous vendredi 31 mai à 20 heures à La Belle Anglaise place Wagon à Hénin-Beaumont pour un café citoyen intitulé « à votre santé » et dédié à la problématique sur notre territoire et aux solutions à envisager ensemble.

L’association des amis de l’émission de France Inter « Là-bas si j’y suis » propose en effet régulièrement depuis quelques mois des « Café repères » forts sympathiques, où des héninois engagés devisent autour d’une bonne bière en échangeant leurs points de vue, dans une ambiance mouvementée conviviale.

Après le classement du bassin minier à l’UNESCO, la laïcité, le logement ou encore la culture à Hénin-Beaumont, Bernard Carton-Leclerc m’a proposé d’animer cette édition intitulée « A votre santé ». Accès aux soins des plus précaire, santé environnementale, inégalités de santé, alimentation, médecines naturelles, hôpital public, médecine scolaire: nous échangerons ensemble sur tous ces sujets qui restent une préoccupation majeure pour les français.


CR affiche santé - copie
Et après ce petit échauffement, ceux qui le souhaitent pourront poursuivre la réflexion le lendemain à Arras, où EELV organise sa troisième convention régionale.

Après la transition énergétique à Loos-en-Gohelle en mars et la Citoyenneté à Roubaix en avril, la Convention d’Arras sera consacrée à la nature, à l’alimentation et à la santé.

Elle est ouverte à tous, gratuite, et ça s’annonce là aussi très convivial!

J’y animerai notamment la plénière intitulée « L’agriculture contre la santé ? », où

> Paul Cordonnier, Médecin à Hornaing et membre de l’association APRES (Association promotion recherche environnement santé publique) nous présentera un état des lieu sans concessions de l’état sanitaire de notre territoire

> Paul Damageux, agriculteur à Loos-en-Gohelle, témoignera de sa conversion au « bio »

> François Veillerette, Vice-Président EELV « Alimentation/ environnement / santé » au Conseil régional de Picardie, nous présentera ses solutions concrètes

> Samuel Ferret, du RAD (Réseau agriculture durable) nous expliquera les enjeux de la réforme de la PAC (politique agricole commune).

2013.06.01-Convention-Arras-211x300

Toutes les informations dont vous avez toujours rêvé à ce sujet sont consultable ici sur notre site régional. Et pour s’inscrire, c’est au même endroit…

En conclusion, vous l’aurez compris, avec tous ces rendez-vous, EELV vous concocte des éléments de programme au petits oignons pour que la santé soit au coeur des municipales en 2014!

Mots-clés : , , , , , , , ,

En attendant Godot  la décision du Conseil Constitutionnel de demain, je sais que vous avez besoin de distraction….

Parce que cette épée de Damoclès plane depuis beaucoup trop longtemps au-dessus de nos têtes,

Parce que le stress c’est mauvais pour la santé

Parce que l’open-bar gratuit de frites au stade bollaert, c’est samedi seulement… et qu’il va quand même falloir se détendre d’ici là !

Comme promis, voici donc le récit de notre week-end dernier, dont on vous avait prévenu qu’il serait un weekend de challenges, tous placés sous la bannière de la défense droit de vote pour les étrangers !

Challenge #1 « Ah ouais, carrément ? »

C’est armés de cartes postales et de grands sourires que nous avons commencé ce weekend pour un boitage/tractage.

IMG_4320

Photo: Damien Hensens

Vous avez dit des cartes postales ?  Eh oui, des tractocartepostales destinées à ce bon vieux François Hollande, pour l’inciter à tenir parole et à accorder le droit de vote aux étrangers résidents en France. (d’ailleurs j’invite tous ceux qui ne l’ont pas encore fait à signer cette pétition).

IMG_4312

Photo: Damien Hensens

On a eu droit à des réactions un peu border line du genre « les droits des étrangers? ah non merci, ça ne m’intéresse pas »… Mais la réaction que l’on a préférée a commencé par de la surprise « Le droit de vote des étrangers ? genre carrément quoi! », pour se transformer en quelques secondes en « Mais ouais en fait, pourquoi pas, c’est normal quoi ! ». Bref, du boulot de terrain est encore nécessaire, mais il est possible de convaincre, sur ce sujet comme sur d’autres, du bien fondé de nos combats!

Challenge #2 « mais pourquoi tu cours ? « 

Là aussi, vous étiez au courant, nous avons couru ce weekend un trail. Pour notre santé, pour nous changer les idées mais aussi pour le droit de vote des étrangers! (des dossards qui ont d’ailleurs permis de se faire des copains supplémentaires pendant la course).

IMG_4336

Photo: Damien Hensens

Oui je sais, on n’avait pas l’air spécialement fins au départ, mais rassurez vous, vu l’ambiance « carnaval de Dunkerque » du jour, on se fondait LARGEMENT dans la masse

IMG_4373

Photo: Damien Hensens

Le bilan: une fine équipe (Paul, Jordan et moi-même, des Jeunes Écolos, Clémence et Juliette, en soutien moral). Et 13 kilomètre dans la nuit, le froid et la pluie, mais surtout dans la bonne humeur, parce que c’est connu, l’ambiance est toujours plus conviviale à l’arrière de la course (là où tu vas rechercher ton camarade dans la boue, là où tu tiens la branche pour le suivant, là où tu fait des points d’infos touristiques pour les gens qui viennent de loin, là où tu entonnes « Aunord c’était les corons » en haut du terril et où tu reprends les plus grands tubes de Gilbert Montagné dans la descente – oui, ça devient une habitude, je sais, faut qu’on fasse gaffe – bref, là où tu mets deux fois plus de temps que le premier mais où tu prends le temps de profiter!).

IMG_4384

C’est donc 1h50 de rêve que nous avons vécu, à travers les champs, la voie ferrée désaffectée et les terrils du Parc des île, tout cela à la lueur de la lampe frontale. Le tout ponctué de « séquences émotion » (la mobilisation pour retrouver le chien d’un coureur dans les sous-bois, les chutes dans la boue et une interprétation très inspirée de « Saga Africa » sur la ligne d’arrivée). Alors c’est vrai qu’on était pas franchement frais après tout ça …

Image 15

Mais ce que l’on ne vous a pas dit, c’est qu’on a tellement vécu l’expérience à 200% que certains ont remis ça le lendemain matin, pour le cross de la Sainte-Barbe. Avec une performance honteuse qu’on ose même pas rapporter ici (félicitations à David Noël qui m’a LARGEMENT surclassée). Mais avec une bonne excuse pour pouvoir aller faire un casse de frites chez Gonzales (sans huile de palme, les frites, on a enquêté!).

Challenge #3 « décollage, collage et recollage »

IMG_4470

Enfin, le troisième volet de cette mission « droit de vote des étrangers » avait pour cible les panneaux d’affichage libre de la ville… (oui parce qu’on est écolos, qu’on respecte les règles, qu’on évite la pollution visuelle, tout ça, parce que je vous prie de croire qu’élections ou pas, les conneries continuent là-dessus et qu’on va finir par s’énerver –> la preuve en image)

IMG_4481

Il y a des affiches que l’on a recouvertes avec un plaisir non dissimulés…

photo-21

D’autres panneaux qui nous ont posé de véritables cas de conscience, du genre la fois où on a du trancher entre recouvrir Mickael Jackson et Jean-Luc Mélenchon (vous remarquerez qu’on a opté pour l’égalité de traitement, tout en leur sauvant la tête).

photo-22

Et puis en tant qu’écolos, on a aussi fait camion poubelle, parce que franchement, la guerre d’affiche que certains mènent laisse des traces dégueulasse et que c’est pas admissible lorsque l’on prétend vouloir faire de la politique et donc améliorer le quotidien des gens.

photo-23

Allez, on retourne à notre INTERMINABLE attente de la décision de demain, en espérant une bonne nouvelle, parce qu’il fait être clair et lucide: une nouvelle élection serait très compliquée pour la gauche. Et que si c’est ce qui nous attend, on a intérêt à bien profiter de cette dernière nuit de répit…

Je vous laisse donc, sur une dernière photo de ce week-end. Une photo qui apaise. Une photo qui met de bonne humeur. Une photo qui rappelle pourquoi on se bat !

A très vite

IMG_4474

Photo: Damien Hensens

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Chez EELV, nous ne sommes pas des militants de salon! (et je dis pas seulement ça rapport aux bottes en caoutchouc que Jean-Vincent Placé à enfilées le week-end dernier pour aller manifester à Notre-Dame-des-Landes, ni par rapport à la vidéo choc mettant en scène des khmers verts élus de la république bravant la loi, armés de cagoules, de phrases choc et d’esprit libertaire. Eloignez les enfants ;)

Bottes JVP

Alors pour combattre la morosité, et parce que « Vivre mieux à Hénin-Beaumont, c’est possible avant 2014″, nous vous proposons régulièrement des week-ends de mobilisation sur notre territoire.

Il y a 15 jours, les Jeunes Ecologistes du Bassin minier organisaient une opération « embrassez qui vous voulez » devant la mairie d’Hénin-Beaumont.

Photo: Marine Tondelier

Photo: Marine Tondelier

La Voix du Nord

La Voix du Nord – Edition Lens Hénin Carvin

Largement annoncée dans la presse, l’opération a attiré les curieux… et certains de nos élus, venus affirmer leur soutien à l’initiative et, plus largement, au mariage pour toutes et tous.

665810_301627676618805_1106110109_o

Equipe Philippe Kemel

Ce week-end, c’est pour défendre le droit de vote des étranger qu’Europe Ecologie les Verts et les Jeunes Ecologistes  du bassin minier partent en campagne!

Ce combat de longue date des écologistes prend en effet une signification toute  particulière aujourd’hui, à l’heure du changement. Et nous attendons du Président de la République qu’il fasse tout pour que cette promesse de campagne devienne réalité.
Pour l’y encourager, et ouvrir le débat sur la thématique au sein de notre territoire, affiches et tracts seront distribué massivement ce week-end dans le bassin minier.
Affiche NPDC droit de vote des étrangers
Et ce samedi soir, une équipe écologiste prendra également le départ du challenge du pommier, avec des dossards « chez EELV, on ne court pas qu’après les postes… on court aussi pour le droit de vote des étrangers ».
Dossards droit de vote étrangers
Comme on est du genre à le jouer carte sur table, on a tout de suite prévenu la Voix du Nord qu’on avait peu de chances d’être sur le podium.
Parce que les écolos ne sont pas pour le culte de la performance (et que sur ce coup là très franchement ça nous arrange)
Et parce qu’on ne veut pas se priver de discuter avec les gens sur notre passage, de distribuer quelques tracts, de répondre aux interpellations sur nos dossards… Et que tout cela, ça prend du temps (et que ça demande du souffle) !
La Voix du Nord - Edition Lens-Hénin-Carvin

La Voix du Nord – Edition Lens-Hénin-Carvin

Alors à ce soir au terril du pommier! (départ de la course à 18h20 espace François Mitterand)
Ou à très vite sur ce blog pour un compte-rendu en images!

Mots-clés : , , , , , , , ,

Cette prophétie vous fait rire? Et bien elle sort tout droit de la bouche d’un sympathique militant FN, voulant jouer à l’intimidation avec moi lors du Conseil Municipal de jeudi soir à Hénin-Beaumont… (dommage, ça ne marche pas).

Un Conseil Municipal placé sous le signe du changement du redressement

Nous étions tranquillement en train de suivre un moment historique: la ville d’Hénin-Beaumont est sortie avec un an d’avance du plan de rétablissement de l’équilibre budgétaire imposé par la Chambre régionale des comptes en 2009.

Et bien sûr, comme tout ce qui est positif pour la ville, cela mettait le front national LEGEREMENT sur les nerfs. Bah oui, qui dit amélioration du contexte local signifie un appauvrissement de leur terreau électoral fait de frustration, de colère et de bordélisation de la vie politique local.

C’est donc la double peine: à chaque mauvaise nouvelle locale, de la découverte d’un nouvel emprunt toxique de chez Dexia à un recours sous tension portant sur la dernière législative, le FN reprend une gorgée de potion magique.

Mais il faut le reconnaître, l’équipe municipale actuelle travaille sérieusement au redressement de la ville. Et un cercle vertueux se met en place, au grand dam de l’opposition frontiste. Aujourd’hui, un an avant le délai fixé par la chambre régionale des comptes donc, la tutelle est levée! Le rétablissement axé sur une hausse de la fiscalité locale, une baisse des charges courantes et de la masse salariale, et enfin des cessions d’actifs, a permis fin 2011 à la ville de dégager un excédent de 5,2 millions d’euros.

Alors on peut, comme le fait le Front National par stratégie électorale, choisir de rabacher que l’équipe municipale est amatrice, et appeler le Maire Eugène Binaisse « Gérard Dallongeville » pendant tout le Conseil Municipal au motif qu’il a conservé le même Directeur général des services que le précédent maire (ce dont je n’ai jamais dit que ça avait été une bonne idée par ailleurs), n’empêche que les résultats sont au rendez-vous. Et le FN a beau dire que ce sont simplement les contribuables qu’ils faut remercier, eux qui ont trimé pour éponger une partie de la dette, il n’en demeure pas moins qu’ils n’auraient pas fait mieux.

Automne ou pas, nous on est là

Ca c’était pour le contexte!

« les feuilles vertes vont tomber » me clame t’on donc, sur un ton un peu gras suivi du rire tout aussi gras des militants assis autour de moi. « et à moins de 2% » ajoute un voisin.

Mais voyez vous chers amis, je ne me réjouirais pas assez vite à leur place.

Parce qu’en réalité, on est plutôt très motivés en ce moment…

Les Jeunes écologistes sur le pont

Ce matin, la coordination nationale des Jeunes Ecologistes réunie à Strasbourg a voté l’entrée dans la fédération des Jeunes Ecologistes du Bassin Minier, crées à Hénin-Beaumont en juin dernier, que je vous invite d’ailleurs à retrouver sur leur page facebook. Mobilisés sur le terrain, ils s’activent depuis la rentrée à la sortie des lycées, tracts à la main, ou sur les panneaux d’affichage libre, avec nos affiches « Jeunes Ecologistes, la politique sans conservateurs » ou « l’avenir n’est pas rose ni bleu marine, il est vert » (bon je vous passe la fois où on s’est fait recouvrir à la gare par M. Pokora, ce qui n’est pas la page la plus glorieuse de notre histoire je vous le concède).

Pour les motivés, vous pourrez retrouver le tout jeune groupe mardi à 14h30 devant la salle des fêtes d’Hénin-Beaumont, où est organisée une collecte « don du sang ». Nous y organiserons une action « mon sang est-il gay? », parce qu’en France, depuis une circulaire parue le 20 juin 1983, les personnes homosexuelles ou bisexuelles sont classées comme «populations à risques», sur le seul critère de leur orientation sexuelle, sans se préoccuper de leurs pratiques réelles, et n’ont donc pas le droit de donner leur sang. Oui oui, c’est ce que l’on appelle de la discrimination, et les Jeunes Ecologistes se mobilisent particulièrement sur cette question depuis plusieurs mois

Le Nord entre en mobilisation contre l’Ayrault-port de Nantes

Par ailleurs, le Nord-Pas-de-Calais est entré ce week-end dans le combat contre le grand projet inutile de l’aéroport Notre Dame des Landes (sous la pluie, mais dans la bonne humeur).

Place de la République, puis devant le siège départemental du PS aux cris de « le PS, nous expulse, expulsons le PS », les manifestants (principalement des indignés, des écolos et des décroissants), ont affiché leur opposition à ce non-sens écologique  extrêmment couteux – qui betonnerait 2000 hectares de terres agricoles et de bocage d’une grande diversité écologiques -; et leur soutien quelques à plus de 40 ans de lutte.

La manifestation s’est terminée devant la mairie de Lille, dans une ambiance bonne enfant (rassurez-vous, elle était TRES bien gardée)

Ambiance bonne enfant… c’est ce dont doivent rêver les quelques 200 occupants de la ZAD (Zone A Défendre), dont les forces de l’ordre en surnombre détruisent depuis quelques jours – avec une violence assez perturbante venant d’un gouvernement de gauche –  l’habitat, les potagers et l’expérience collective. Je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous, elle est saisisante et très émouvante.

Et comme je sais que des lecteurs au sens critique aiguisé vont forcément me faire la remarque: non ça ne veut pas dire qu’il faut que Cécile Duflot se mette en grève de la faim et claque la porte du gouvernement parce que les socialistes sont vraiment très méchants.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le préciser, en entrant au gouvernement, les écologistes ne sont pas pour autant entrés au parti socialistes. Ce qui veux dire que oui, des désaccords subsistent, on ne va pas se mentir là dessus et c’est même plutôt normal.

Il est aujourd’hui normal à mon avis que nos deux ministres ne s’expriment pas là-dessus, compte-tenu de l’impatience avec laquelle les médias attendent tout prémisse de tension au sein du gouvernement. Ne leur faisons pas ce plaisir!

Il reste toute une palette d’actions à EELV pour exprimer son opposition à ce projet, que nos militants combattent sur le terrain depuis des années. Et la solidarité gouvernementale n’empêche pas non plus nos parlementaires de se faire entendre sur la question: « la solidarité n’exclue pas la franchise » a d’ailleurs rappelé Corinne Bouchoux , Sénatrice écologiste du Maine-et-Loire, lors de la dernière séance de questions au gouvernement (la video ici)

Bref, quitter le gouvernement maintenant et sur ce prétexte serait un véritable non-sens. Nous avons encore beaucoup de choses à y faire. Et tant que le Premier Ministre nous laissera assez de champ pour porter nos convictions écolos dans les politiques publiques nationales relevant des portefeuilles de nos deux Ministres écolos, toute démission sera contre-productive.

Préparer 2014… sans être obsédés par 2014, car beaucoup de choses sont possibles avant!

Pour finir, sachez que la formation des adhérents EELV du Nord Pas-de-Calais a commencé en vue des municipales de 2014. Réunis au local régional, nous avons eu l’occasion d’entamer ce cycle par un exposé sur le rôle et le statut de l’élu, et de faire part de nos besoins pour les mois à venir. Du boulot en perspective, mais aussi beaucoup d’enthousiasme.

Mais comme vivre mieux à Hénin-Beaumont, c’est vraiment possible avant 2014, je vous donne rendez-vous sur ce même blog dans quelques jours pour le lancement officiel de notre projet de guide du mieux vivre dans le bassin minier, projet dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler…

Ca prend forme, ça avance, et je vous en tiens très rapidement au courant, parce que l’on va avoir besoin de votre participation pour que ça marche!

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

La rentrée 2012 avait si bien commencé…

Un patrimoine mondial de l’UNESCO chargé d’émotion

Début septembre a eu lieu à « La belle Anglaise » un café citoyen sur le projet « Bassin Minier Unesco ». Les trois intervenants sont revenus avec émotion sur cette formidable page de l’histoire du bassin minier.

Des trémolos dans la voix, un ancien mineur a évoqué « un bonheur mais qui arrive un peu tard », rendant hommage à ses collègues disparus ou malades. Car nous ne l’oublions pas: il y a du sang et de la sueur sur les terrils. A été également décrite cette époque pas si lointaine, où on ne se fréquentait pas entre français et polonais (et l’anecdote d’un bal polonais de la Sainte-Barbe où des « français » avaient voulu venir danser avant que le tout ne se termine à coups de pavés).

Les enjeux de ce classement sont énormes. En termes de transmission, car la mémoire des mineurs doit être conservée (et inculquée aux jeunes qui habitent « cité de la fosse 12″ mais ne savent pas ce que cela signifie). En termes de fierté d’être d’un territoire souvent dépeint en des termes peu glorieux dans les médias nationaux (parce que oui, en juillet, on a eu droit à toute une flopée d’articles élogieux sur notre région et que ça fait du bien). Et également en termes économiques, car l’enjeu de la reconversion est crucial: on a fait « le dur », la reconversion industrielle. Il est à présent temps de passer à une nouvelle phase!

Ce dossier, comme tout dossier UNESCO, a été dur à monter: inventaire du patrimoine de 300 communes, le ministère de la culture à convaincre, puis le gouvernement, puis le dossier à défendre auprès de l’UNESCO. Les galères aussi, et notamment le coup dur de 2011, lorsque le gouvernement de l’époque avait fait faux bond au dernier moment pour préférer porter le dossier des Causses et des Cévennes sur l’agropastoralisme. 10 ans de travail acharné en tout! Mais comme le soulignera avec humour un habitant de la cité Darcy passé débattre: « Il faut mieux passer un dossier haut la main en 2012 qu’en 2011 en cirant des pompes ». En tout cas, mission accomplie!

Et une belle soirée passée en compagnie d’Héninois passionnés, dont certains sortaient de la fameuse réunion secrète de Mélenchon avec les militants locaux du PG, et d’autres étaient passés un peu par hasard mais s’étaient pris au débat. Beaucoup commençaient leurs témoignages par « je suis fils de mineur », et puis le tabou est tombé « moi je suis pas fils de mineur mais je voulais quand même parler parce que ça m’empêche pas d’être né ici et de bien les aimer, mes terrils »; « moi je suis pas fils de mineur mais quand j’étais petit il y a 40 ans et que je rentrais des centre aérés organisés par la ville, j’avais le coeur qui se soulevait au bout de 500 km, quand je voyais « le premier terril », celui d’Hénin ».

Et puis il y a eu les échanges informels post-réunion autour d’un vert : « moi jsuis de la cité Darcy, le terril vert c’est le plus long d’Europe mais jle connais comme ma poche, jsuis sûr que si jt’abandonne au milieu en pleine nuit tu trouves jamais la sortie et moi si », « De toute façon, vu l’ prix du gaz, on va bientôt rouvrir ché mines et on aura ‘core des terril » « mi jveux bien qu’on les classe nos terril mais jmen vais pas dvenir une reserve d’indiens »

Bref, une excellente soirée, pleine d’émotion et de convivialité… Et de documents historiques « d’époque » à consulter, pour réaliser que les problématiques n’ont pas vraiment changé en 50 ans… (sauf que le CAP « mécanicien des houilles », à l’heure des « emplois d’avenir », est un peu hors sujet!)

Open-bar chamboule-tout

Puis est venu le week-end de la grande braderie de rentrée d’Hénin-Beaumont, où les jeunes écolos tenaient un stand (vachement plus funky que celui du FN soit dit en passant, parce qu’on n’a peut-être pas le budget pour payer des coups gratuits à tout le monde, mais qu’on compense en faisant fonctionner notre créativité).

C’est donc un grand « chamboule tout contre les préjugés » que nous avons organisé, pour inviter les passants à exploser les idées reçues. A coup de balles de tennis, ils s’agissant d’envoyer valdinguer les clichés les plus perfides: « écolos = drogués », « jeunes = feignasses », « immigrés = assistés », « c’était mieux avant », « le halal c’est pas catholique »…

On a joué à tous les âges: des plus grands….

Aux plus petits…

Aux vraiment plus petits!

Et même en famille! (ce qui a parfois pu provoquer des embouteillages mais on ne s’en est pas plaints)

Le jeu était VRAIMENT accessible à tout le monde. Aux poussettes,

Aux blessés…

Et tout le monde s’y est en tout cas donné à coeur joie, on sentait vraiment chez certains l’envie de se défouler…

(Notez d’ailleurs que les plus petits se montraient souvent les plus prompts à dégommer les préjugés)

On a également vu se défouler des têtes connues d’hénin: JP Policante,

Des élus municipaux anonymes,

Des mélanchonistes convaincus,


En somme une très bonne après-midi, qui nous a également permis de rassembler un certain nombre de « bons plans locaux » pour notre « Guide participatif du vivre mieux à Hénin-Beaumont » à venir

(et de rencontrer par un hasard forfuit des écolos)

(et de recharger nos batteries… en frites!)

Je passe la seconde et j’arrête le mode « roman-photo » (même si c’est très marrant je vous l’accorde), parce que sinon nous n’en viendrons jamais aux faits, aux vrais: la menace qui plane sur l’économie de la bière…

Les trails des terril, partenaire officiel de la convivialité dans le bassin minier

Comme je vous l’explique depuis le début de cet (interminable) billet, la rentrée était donc placée sous les meilleurs auspices, et on était plutôt très motivés de manière générale. Les journalistes avaient déserté Hénin (sauf bien sûr les irréductibles de l’agence locale de la Voix du Nord dont le feuilleton de l’été « Douze ans de descente en enfer du PS héninois » n’en n’est qu’à l’épisode 60 et à l’année 2009 à l’heure qu’il est – que voulez vous, un scenario à la Dallas, ça ne se résume pas aussi facilement). En somme, la vie politique locale avait retrouvé sa tranquillité (enfin tout est relatif vous savez).

Même que ça m’a donné envie de me mettre à la course à pieds pour découvrir d’une autre manière le patrimoine minier!

Échauffée par le 10 km de la braderie de Lille, je me suis donc embarquée pour le trail nocturne des terrils de Loos-en-Gohelle (ou comment se taper 7 bornes avec 500 mètres de dénivelé à la lampe frontale, avec des passages en sous-bois qui donnent franchement l’impression d’être poursuivie par Emile Louis : ferme les yeux, imagine toi dans la partie boisée d’un terril en pleine nuit, poursuivie par un mec haletant qui va – forcément – plus vite que toi et se rapproche donc petit à petit … Stress garanti!)

J’ai même récidivé 15 jours plus tard, au trail du parc des île organisé à cheval sur Hénin-Beaumont et Rouvroy, qui en est encore à ses débuts mais sera certainement amené à prendre de l’ampleur dans les années à venir (pour l’instant, le concept c’est genre ya seulement du ravitaillement au départ et à l’arrivée, t’as un peu peur de respirer de l’amiante à deux ou trois endroits, ya des passages dans les égouts, et surtout tu apprends sur la ligne de départ que finalement c’est pas 10 mais 11 km, ce qui pour des gens peu doués comme moi fait une grosse différence ;) – mais le principal y est: une ambiance très conviviale!)

Photo: Patrick Piret

Et là, c’est le drame!

Bref, bref bref, l’ambiance était plutôt sympa localement (comme souvent quand Marine le Pen n’est pas là, c’est à dire souvent tout court hormis en période électorale)

Et là, en ce début octobre que l’on pensait continuer sur notre foulée… BAM!

Subrepticement (j’adore ce mot et l’ambiance dramatique dont il drape ce billet de blog tout à coup), le gouvernement nous annonce une hausse de la taxe sur la bière à venir, dans le cadre du Projet de loi de financement de la sécurité sociale, qui sera examiné dans les semaines à venir à l’Assemblée Nationale puis au Sénat.

Depuis, je reçois des tas de mails et de messages facebook de gens pas contents qui me demandent d’en parler aux Ministres (dont je doute que mon avis perso n’ait une grande influence sur eux mais passons…)

/Attention, ce qui suit est ma « minute mauvaise foi » de la semaine/

Alors franchement,  je pense qu’il faudrait arrêter de déconner. Déjà que le mois dernier une étude scientifique est venu s’attaquer aux frites…

Jugez-en par vous même (munis de votre dico Harraps)

« Human exposure to acrylamide (AA) through consumption of French fries and other foods has been recognized as a potential health concern. Here, we used a statistical non-linear regression model, based on the two most influential factors, cooking temperature and time, to estimate AA concentrations in French fries. The R2 of the predictive model is 0.83, suggesting the developed model was significant and valid. Based on French fry intake survey data conducted in this study and eight frying temperature–time schemes which can produce tasty and visually appealing French fries, the Monte Carlo simulation results showed that if AA concentration is higher than 168 ppb, the estimated cancer risk for adolescents aged 13-18 years in Taichung City would be already higher than the target excess lifetime cancer risk (ELCR), and that by taking into account this limited life span only. In order to reduce the cancer risk associated with AA intake, the AA levels in French fries might have to be reduced even further if the epidemiological observations are valid. Our mathematical model can serve as basis for further investigations on ELCR including different life stages and behavior and population groups. »

Full-size image (112 K)
Fig. 4. Box and whisker plot of estimated AA intake rate for adolescents who are exposed to AA through consumption of French fries under eight different cooking conditions. (a) boys aged 13–15, (b) boys aged 16–18, (c) girls aged 13–15, and (d) girls aged 16–18. (Source: Sciencesdirect.com)

Bon ok, c’est un peu technique, mais en gros ça veux dire que frites = danger = cancer.

Alors moi je veux bien qu’on critique les écolos en leur disant qu’à force d’aider les Roms ils vont favoriser le vote FN, mais nous assommer en plus avec une taxe sur la bière, je trouve ça un peu irresponsable, de surcroît au moment où le spectre d’une annulation du scrutin de juin plane dangereusement autour de notre 11ème circonscription… Parce qu’alors là dans le genre boulevard pour le FN!…

Déjà qu’on nous a rétrogradé Lens en ligue 2 et qu’on est même pas sûrs de réussir à s’y maintenir, j’appelle à la plus grande vigilance des pouvoirs publics, ou alors cette une de journal exposée au café citoyen dont je vous ai parlé en début d’article sera encore plus d’actualité!

« La déprime, le mal du siècle »

Chers membres du gouvernement, si vous m’écoutez (« ALLO! »), sachez que si cette taxe passe, c’est vraiment la porte ouverte à toutes les fenêtres. Et moi qui pensais que Francois Hollande était un président « normal » ami du peuple… (/là on passe carrément à la seconde populiste/)

Et si vous voulez améliorer la santé des gens par chez nous, défiscalisez plutôt les trails des terrils ;) (ou subventionnez-les , ou faites quelque chose quoi!)

D’ailleurs, demain je m’échauffe avec une petite équipe EELV au 10km « Paris Centre » aux côtés de Jacques Boutault (maire écolo du 2ème arrondissement) et de Pascal Durand, notre Secrétaire National. Même qu’on aura des badges marrants et que je vous en fait des T-shirt si vous voulez.

Et comme je vais bien finir par progresser (parce que c’est pas pour me dévaloriser mais j’ai légèrement fini dans les derniers de la course du week-end dernier à Hénin),  je vous donne rendez vous le week-end du 1er décembre au challenge des pommiers, sur un autre terril (un peu moins escarpé!)

Pour vous montrer qu’on pourra nous démoraliser avec des études sur la dangerosité des frites, taxer notre bière ou nous faire rejouer deux fois toutes les élections touchant à Hénin-Beaumont, mais que dans le bassin minier, on ne perdra jamais le nord (ni la frite).

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 282 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :