Skip to content

Le blog de Marine Tondelier

Elue municipale écologiste d'opposition à Hénin-Beaumont

Tag Archives: Pas-de-Calais

A j-4 du premier tour des élections législatives, nous vous donnons rendez-vous demain pour les deux derniers « temps forts » de cette campagne (même si bien sur nous continuerons parallèlement les marchés (Libercourt et Noyelles Godault demain et LE fameux marché d’Hénin vendredi) et le porte à porte.

Certains d’entre vous ont surement vu « déferler » la vague verte lors des élections présidentielles : le premier numéro d’Écologie Hebdo, que vous pouvez retrouver ici. A l’occasion des élections législatives, c’est donc le deuxième du nom qui sort de presse, l’Écologie Hebdo n°2, qui vous pouvez consulter ci-dessous.

Si vous aussi vous faites parti des ces irréductibles membres du club « je préfère lire sur du papier que derrière un écran », sachez que demain matin, dans toutes les gares de France, les militants d’Europe Écologie Les Verts distribueront gratuitement cette nouvelle édition. Pour notre part, nous serons en gare d’Hénin-Beaumont et de Libercourt très tôt pour vous fournir de la lecture pour le TER (sympas les écolos!)

Jeudi soir, nous tiendrons également une réunion-débat au Café Bellevue, sur la place centrale, à partir de 19h00. C’est LE moment ou jamais de venir nous rencontrer pour échanger autour des solutions écolos, les seules solutions d’avenir, que nous proposons pour le bassin minier. Ce sera l’occasion de poser toutes vos questions, ou simplement de nous apporter votre soutien ! (cliquez ici pour retrouver l’évènement Facebook et y inviter vos amis!).

Si vous ne pouvez être parmi-nous, n’hésitez pas à nous poser vos questions par mail ou en commentaire de cet article !

A très vite !

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Ça y est, après quelques jours mouvementés dans la dernière ligne droite de cette campagne, petit retour comme promis sur le meeting du 31 mai!

Nous avions donné rendez-vous aux héninois à la salle des fêtes d’Hénin-Beaumont, là-même où il n’y a pas si longtemps que ça, Marie-Claude fêtait son anniversaire ! Et avant toute chose, je tiens à remercier ici Johann qui a organisé d’une main de maître ce meeting, de A à Z, avec l’aide de Marie-Claude, Isabelle, Annick, Paul, et Clémence! Sans eux, rien n’aurait été possible !

La soirée était animée par Marc Boulnois que je souhaitais aussi remercier ici ! Et qui a mené tambour battant la « cérémonie »


C’est donc Marie-Christine Blandin, première présidente de région verte en France (le Nord-Pas-de-Calais) et Sénatrice du Nord qui a ouvert le bal avec beaucoup d’humour:

 » Marine, il faut être réaliste, voici ce que pensent les journalistes, et les gens: MAIS QUE PEUT FAIRE L’ÉCOLOGIE POUR LA CIRCONSCRIPTION D’HENIN BEAUMONT ?

 Galère, chômage, metaleurop et impunité, pollutions, détournements de fonds publics et gestion hasardeuse, solutions bétonneuses, dérives des hypermarchés, investissements de ceux qui hier donnaient du travail et aujourd’hui se nourrissent de la conso des pauvres, à grand renfort de publicités et d »offres de crédits revolving.

 MAIS QUE PÈSE CETTE JEUNE FEMME FACE AUX MASTODONTES DE LA POLITIQUE?

 Elle n’a pas été candidate à la présidentielle, ou ministre, ou n’a jamais cumulé…

 Marine, je suis venue te dire de te préparer, car tout peut arriver…

 Les questions que je viens de te citer, sont celles que j’ai entendues en 1992 quand les Verts avaient proposé que je me présente « pour témoigner » (qu’ils disaient) à la Présidence de la Région. »

Puis c’était au tour d’Hélène Flautre, eurodéputée de la région « Grand Nord », de monter à la tribune pour démontrer que la stratégie « front contre front » n’est pas la meilleure idée pour le bassin minier, et que nous avons besoin d’élus qui travaillent, ce qu’elle ne voit pas les deux eurodéputés candidats sur la circonscription beaucoup faire à Bruxelles.

Après ces deux beaux discours, le groupe « Back to the roots » nous a accompagné le temps d’une petite pause …

… autour d’un buffet (de produits locaux bien sûr) préparé par Marie-Claude, Annick et Isabelle !

Puis nous nous sommes re-concentrés, avec une intervention de Jean-François Caron qui nous a expliqué à quel point l’écologie pouvait transformer un territoire et ses habitants, en prenant pour exemple son travail à Loos en Gohelle. Comme quoi l’écologie, c’est possible aussi dans le bassin minier!

Et même le déclenchement surprise (et intentionnel mais pas de notre côté si vous voyez ce que je veux dire) de l’alarme incendie ne nous a pas arrêté: oui oui, on s’est pris à rêver d’un bassin minier vert, réconcilié, modernisé. Vraiment, cette campagne nous aura réservé des surprises jusqu’au bout!

Enfin, et puisque je sent que vous vous impatientez , voici la vidéo du discours que j’ai ensuite prononcé…

Et pour ceux d’entre vous qui préfèrent la lecture (où qui souhaitent en avoir la version complète et brute), en voici la trame écrite!

Ce qui est sûr, c’est que la salle était attentive!

Et pour finir, Pascal Durand, porte parole national d’Europe Écologie Les Verts qui s’était démené pour nous rejoindre malgré les bouchons, est venu conclure ce meeting en saluant l’enthousiasme et le travail de terrain des militants du bassin minier.

Vous pouvez retrouver les photos du meeting en cliquant ici

Mots-clés : , , , , , , , , ,

A 10 jours du premier tour, et à la veille d’un long week-end de campagne en terres minières (meeting écologiste ce jeudi soir et débat télévisé avec 4 autres candidats de la circonscription dans l’émission La Voix est Libre samedi matin, le tout ponctué de marchés, de braderies et de porte à porte),  je vous propose une vidéo qui retrace quelques scènes et prises de position de la première partie de cette campagne législatives.

Reste à me plonger dans ces derniers jours de campagne, les plus durs, avec la même énergie que celle des premiers jours.

Certes, ce n’est pas toujours facile de porter notre projet dans une circoncription prise en otage par une lutte « front contre front » de 2 poids lourds revanchards.

Certes, il n’est pas facile de travailler sereinement quand la tension monte, avec comme baromètre le déchaînement de l’affichage sauvage et de l’arrachage d’affiches, souillant les trottoirs et laissant dans la circonscription un goût amer de guerre civile.

Certes, nos moyens sont limités par rapport à ceux d’autres candidats, et nous ont peut-être parfois contenus, malgré notre enthousiasme et notre créativité.

Certes, l’ambiance médiatique n’est pas propice à un vrai travail de fond, mais privilégie une campagne de « petite phrase » et un remake du 1er tour de la campagne présidentielle, ayant pour conséquence de déposséder encore un peu plus les habitants de leur campagne.

Mais peu importe.

Je suis jusque présent, et resterai fière de me battre au quotidien pour que le bassin minier ait un autre avenir que celui que certains lui voient déjà assigné. Sans doute qu’il n’y pas de mots pour décrire l’accueil qui m’a été fait partout où je suis allée. Pas de mots non plus pour dire à quel point l’idée selon laquelle les gens du nord sont chaleureux et généreux est vraie. Cette terre et ses habitants me donnent une force que je n’aurais pas pu imaginer il y a encore quelques semaines. C’est ce sentiment qui chaque jour me convainc un peu plus qu’ici plus qu’ailleurs, nous réaliserons les projets que porte l’écologie politique. Ce que Jean-François Caron porte déjà courageusement et avec succès à quelques kilomètres d’ici, à Loos-en-Gohelle.

Et ca, c’est déjà une victoire en soit.

A jeudi à la salle des fêtes!

Mots-clés : , , , , , , ,

En ce jeudi férié de l’ascension, nous sommes allés à la rencontre des habitants de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais pour parler « emploi ». Petit retour sur une journée bien remplie!

Tout a commencé (très tôt) ce matin dans #monamiletrain par une bonne heure et demi de pliage de notre tract  «l’emploi, parlons-en ! », activité qui a eu le mérite d’achever de me réveiller et de m’échauffer pour les 4 jours d’actions intensives à venir autour des questions d’emploi dans le bassin minier.

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, ce sont 31600 emplois qui ont été supprimés en deux ans dans le bassin minier. Accompagnés de notre nouvel ami « Nestor le Mort » , nous sommes allés à la rencontre des habitants de la 11ème circonscription pour leur expliquer que les écolos ont les solutions non seulement pour créer des emplois, mais qui seraient en plus des emplois de qualité et respectueux des hommes. Car avoir du travail est une chose. Mais pas en être malade en est une autre! Oui au travail, oui à la santé!

Après les marchés de Noyelles-Godault et Libercourt, nous nous sommes rendus à la Foire à la ferraille de Carvin, où nous avons croisé pratiquement tous les candidats…

Et où je n’ai pu m’empêcher ni de tester mon adresse au stand scout, ni d’exécuter quelques pas de danse avec les Clubs Country de Carvin et de Libercourt!

S’en est suivie une après midi plus calme, durant laquelle j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec une journaliste du Figaro, puis de me promener dans le centre ville pour engager la discussion avec les passants et me détendre autour d »une bonne bière au Chanzy, en compagnie de ses habitués et de leurs débats politiques rocambolesques!

A demain, pour de nouvelles aventures!

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Décidément, difficile de trouver le temps de poster un article par jour… Retour donc, en ce dimanche après midi, sur un week-end #DernièreLigneDroite avant les cantonales!

Vendredi, c’était opération « terrain en solo » à Quiéry La Motte, la ville du canton la plus proche de chez moi (elle a une frontière commune avec Hénin-Beaumont, et n’est qu’à deux minutes de chez mes grands-parents à qui j’en ai d’ailleurs profité pour aller rendre visite).

Quiéry-La-Motte, c’est environ 750 habitants, qui évoluent dans un environnement rural, très rural !

Et je vais vous dire, rentrer de Paris pour aller militer dans ce genre d’environnement, c’est un véritable régal! Les routes de campagne, les champs, les fermes, les poules sur les petites routes (sans compter le cochon sauvage rencontré sur un chemin de terre le week-end dernier à Souchez), ça ressource!

Le genre de petit village dont on tombe amoureuse. Où il est très agréable de tracter un après-midi ensoleillé. Où les gens discutent dehors, ensemble, parce que c’est l’une des premières belles journées de 2011 et que l’on en profite donc pour faire la causette avec les voisins à la sortie de l’école ou sur le trottoir.

Une belle journée, donc!

SAUF qu’un épisode m’a pas mal refroidie. En arrivant sur la place du village, après la session « étude du plan du village pour faire du « toute boîte » intelligemment sans rater de boîtes aux lettres et sans trop faire de détours, je me décide enfin à y aller. Sourire aux lèvres, tracts à la main, pleine de motivation. Un homme, la cinquantaine, vient de se garer juste à côté de moi. Je me lance: « Bonjour monsieur, je suis candidate aux élections can…. ». Il me coupe, sèchement: « Moi aussi, je suis candidat »… Euhhhh, cerveau qui turbine à 200 à l’heure… Et bam, l’évidence: j’ai affaire ici au candidat front national sur le canton, que j’aurais du reconnaître, puisqu’il est n°3 du FN au Conseil Municipal d’Hénin…  #VieDeMerde

Heureusement, c’était la seule mauvaise surprise de la journée! Quelques belles rencontres et discussions très intéressantes. Notamment avec un électeur FN qui, après 15 minutes de discussions, est reparti convaincu.

Ca confirme l’analyse suivante: les électeurs du FN sont, pour la majorité d’entre eux, des déçus du système en place, autant du gouvernement de l’UMP que de la gestion locale du PS. Alors le vote FN leur paraît comme la seule manière d’exprimer leur déception, leur « ras-le-bol » comme ils aiment si bien le dire. Mais une fois qu’on leur explique ce que serait une gestion FN de leur village, ils comprennent la contreproductivité du geste.

Il est aujourd’hui de la responsabilité des écologistes – puisqu’aucun autre parti ne semble en mesure de le faire , d’incarner cette alternative, cet espoir.

 

Alors le 20 et le 27 mars, votons! ( parce que c’est déjà pas mal)

 

Mais encore mieux,

votons l’exemplarité,

votons la proximité,

votons la confiance,

votons la crédibilité,

votons pour le non cumul,

le respect des engagements,

le renouveau en politique

et la biodiversité au sein de nos assemblées départementales

 

Votons pour les candidats soutenus par Europe Ecologie-Les Verts!

 

Au fait (et pour terminer), vous remarquerez, sur l’affiche ci-dessous, que dans un souci pédagogique, le Conseil Général du Pas-de-Calais ne parle plus d’élections « cantonales » mais « départementales »… c’est quand même assez symptomatique du manque de visibilité de cette élection et de sa méconnaissance par les français!

 

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 516 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :