« Une autre politique des drogues est possible », le retour !

Petit billet pour vous faire part d’une émission à laquelle j’ai eu l’occasion de participer lundi pour y représenter les Jeunes Verts….


Suite à la tribune publiée sur Le Monde.fr le 16 décembre et co-écrite avec Anne Souyris, les Jeunes Verts ont été invités à venir préciser leurs idées sur Radio Campus Paris, aux côtés de Pierre Chappart, écologiste spécialiste des drogues et membre d’Act Up.

On commence par l’anecdote « off », c’est que j’étais malade et complètement à côté de la plaque en partant de chez moi (je faisais l’aller-retour Lille Paris juste le temps de l’émission) et donc que j’ai oublié mon porte-feuille. Oubli qui m’a coûté 75 euros d’amende (parce que  pas de porte-monnaie = pas d’argent pour payer l’amende = BAM, tu paies encore plus cher 😉 ). Mon plaidoyer pour la dépénalisation de l’oubli de la carte 12-25 ayant laissé le contrôleur de marbre, ça partait mal et m’a peu mise en confiance. Mais au moins, j’avais convaincu mon voisin de TGV 🙂 Et Fanny, secrétaire générale des Jeunes Verts, a eu la gentillesse de venir me soutenir dans ma détresse psychologique 🙂

 

——————————————————

Vous pouvez écouter l’émission au lien suivant: la-matinale-du-10-janvier

——————————————————

Vous aurez le droit à :

– Une argumentation écologiste pour la légalisation contrôlée et les salles de consommation à moindre risques, par Pierre Chappart (Co-président d’Act Up-Paris et Chef du projet de l’Asud) et moi-même.

– Une interview par téléphone de Maxime de Jeudi noir (j’en profite pour vous renvoyer au communiqué de soutien à Jeudi noir qu’ont fait circuler les Jeunes Ecologistes)

– Une intervention de Benjamin Haddad, président de « Génération France Jeunes » et figure montante des Jeunes de droite depuis l’accession de jean-François Coppé à la tête de l’UMP. C’est assez édifiant d’ailleurs de voir à quel point les « grands » du parti interfèrent dans les débats internes au mouvement de jeunesse, dont l’indépendance fait vraiment question (mais ça n’a pas l’air de leur poser problème apparemment)… C’est le message que j’ai essayé de faire passer à la toute fin (genre dernière minute) de l’émission!

 

En espérant que la question de la réforme de notre politique française des drogues – qui est complètement contre-productive car n’a aucun impact sur la consommation mais mets des personnes en danger, enrichit les narcotrafiquants et encombre notre système judiciaire -, aura la place qu’elle mérite dans la campagne pour 2012 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s