Avertissement: billet d’humeur indécent

Alors ça y est, le mot est lancé depuis quelques jours: les écologistes sont « indécents » de parler du nucléaire… en pleine catastrophe nucléaire.

Suis-je indécente? Je ne le sais pas. En tout cas je suis sure d’une chose: je suis en colère.

Je l’ai été ce matin contre Ségolène Royal, qui au micro de France Inter, alors qu’on lui posait une question sur le nucléaire, a refusé de répondre « par respect pour les japonais », contrairement aux écologistes dont elle avait l’air outrée qu’ils « osent » répondre aux journalistes. La parade facile quand on n’a rien à dire, ce pourquoi une telle réponse m’inspire finalement de la pitié et du mépris plutôt que de la colère. Ségolène Royal s’est couverte de ridicule ca matin, la twittosphère avait l’air unanime, ça me suffit.

Par contre je suis très en colère parce que je ne comprends pas.

Je ne comprends pas pourquoi il est indécent de parler des dangers du nucléaire en pleine catastrophe nucléaire,

Je ne comprends pas comment des membres d’un gouvernement qui manipule dégueulassement l’actualité pour répondre à chaque fait divers macabre par une loi sécuritaire peut se permettre ne serait-ce que d’imaginer un tel argument,

Je ne comprends pas en quoi le débat sur le nucléaire, serait  indécent, là où le débat sur l’identité national serait un gage de démocratie participative,

Je ne comprends pas non plus ce genre d’argument de la part d’un clan qui se permet – et à heure de grande écoute en plus -, de se féliciter des conséquences positives de la catastrophe pour la compétitivité des produits français (Gaino) . Ou dont la plus fidèle conseillère sur la stratégie énergétique (j’ai nommé Anne Lauvergeon, PDG d’AREVA), en profite pour vanter les mérites de son nouveau réacteur EPR, dont la sûreté nucléaire serait supérieure à celle des réacteurs japonais. C’est vrai que c’est VACHEMENT le moment de parler de tout ça. #OnPerdPasLeNord #BuisnessIsBuisness

 

Je ne comprends pas non plus pourquoi à l’heure où l’Allemagne, la Suisse mais aussi bientôt la Belgique annoncent un moratoire ou même la fermeture de certaines centrales nucléaires, la France s’obstine à clamer qu’elle « ne sortira pas du nucléaire dans les décénnies à venir ».  #Autisme

 

Dans mon esprit, qui doit certainement être malsain parce que je suis une écologiste…, c’est justement le fait de débattre de l’opportunité d’un débat sur le nucléaire tandis que nos voisins européens prennent des décisions qui est indécent.

Vanter le nucléaire en expliquant qu’il permet « l’indépendance énergétique de la France », alors que l’Uranium vient principalement du Niger, est indécent

Qualifier le nucléaire, d’ «énergie propre» est indécent

Se dire que « ça n’arriverait pas en France parce que chez nous c’est plus sûr » était facile mais déjà pas décent quand l’incident se produisait dans un pays communiste. Mais c’est en plus faux quans le pays concerné est le Japon.

Dire que les centrales nucléaires françaises ne sont pas construites en zone sismique est indécent parce que c’est faux: la centrale de Fessenheim (Alsace) l’est par exemple. Et si on la compare aux centrales japonaises, c’est un vrai bidonville, qui aurait dû être fermé depuis longtemps.

 

 

Ce que je ressens surtout, là maintenant, c’est l’indécence d’un gouvernement obnubilé par le « tout sécuritaire » mais autiste face à certains risques REELS pour la santé de tous les français: santé environnementale, OGMs, radioactivité, pollution des sols, nanotechnologies, etc

 

 

Pendant les vacances de Noël, la préfecture du Pas-de-Calais a mis en demeure un copain, Marc Boulnois, Maire de Norrent-Fontes (62), de démanteler un camp de migrants installé sur sa commune. Froidement, et sans s’inquiéter du sort des réfugiés concernés. L’argument du préfet, c’était le « trouble à l’ordre public ». Le jour où l’on sera au moins aussi tatillon avec les industriels qu’avec les plus démunis, alors là, la France cessera d’être indécente pour moi.

 

Désolée, c’était long, mais cette longueur est loin d’être à la hauteur de mon émotion. J’ai revu ce midi des images des 600 000 « liquidateurs » qui s’étaient sacrifiés en 1986 pour consolider et assainir le site. Et ça m’a pas mal secouée. C’était mon année de naissance. J’en ai entendu parler, de Tchernobyl, mais n’avais jamais été confrontée à ce genre d’images.

Je pense aux quelques salariés de la centrale de Fuckushima. Je les imagine dans la salle de contrôle entourés de boutons / alertes qui clignotent de partout depuis plusieurs jours. Face à une situation dont ils savent qu’elle est de plus en plus incontrôlable. Je les imagine confrontés à l’enchainement des mauvaises nouvelles, à la gradation de l’anxiété générale. Je les imagine se sentant impuissants. Je les imagine frustrés de ne pouvoir avoir plus de maîtrise sur la situation. Je les imagine conscients d’avoir entre leur main le sort de milliers de japonais. Et j’essaie de me rendre compte la pression que ça doit être, là maintenant.

 

Et je me dit que la seule démarche décente imaginable aujourd’hui, internationalement, c’est de tout faire pour que plus JAMAIS aucun être humain n’ait à gérer une telle situation.

 

Notre responsabilité aujourd’hui est collective.

J’espère que l’humanité s’en montrera à la hauteur.

J’espère que nous seront COLLECTIVEMENT assez intelligents pour se rendre compte que notre mode de développement a atteint ses limites.

Et qu’au lieu de foncer droit dans le mur, nous commencerons enfin à manoeuvrer pour infléchir notre trajectoire.

Je ne suis pas simpliste

Je ne dis pas que les réponses sont évidentes ni que ce sera facile

Je dis juste que par décence envers les victimes des dernières catastrophes environnementales et parmi elle, les victimes japonaises présentes et à venir, il est plus que temps de se sortir les doigts du cul et d’arrêter la politique politicienne niveau 20 000 lieues sous les mers.

 


Publicités

3 réflexions sur “Avertissement: billet d’humeur indécent

  1. Tu crois vraiment qu’une campagne de dénigrement des écolos au moment ou la population peut prendre conscience des dangers du nucléaire, aux vues de la situation japonaise, n’est pas nécessaire pour s’assurer :
    1) qu’ils ne fassent pas un trop fort score aux cantonales
    2) que les français ne réclament pas si ce n’est la sortie du nucléaire, au moins un débat ?

    Je pense que malheureusement c’est le raisonnement des politiques qui trouvent les écolos (et les anti-nulcéaires en général) indécents. Et aussi de tous ceux qui préfèrent faire l’autruche face au pb du nucléaire.

    La vérité est indécente aux yeux de ceux qui ne veulent pas la voir.

    J'aime

  2. Pour être en colère, elle est en colère la Marine ; pas elle, l’autre, la vraie, la bonne.
    Et nous le sommes tous.

    Je me suis indigné sur mon blog et facebook contre la décision des camarades socialistes de se rallier aux positions UMP en ne faisant qu’un audit qui permet d’attendre et de repasser très vite aux primaires du PS, aux chevilles blessées d’un footeux ou tout autre sujet bien plus important que celui-ci.
    Cela m’a valut une volée de bois vert de la part des socialo et une indifférence certaine des autres.

    Bon courage.
    Ne lâche rien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s