Skip to content

Le blog de Marine Tondelier

Ecologiste, élue d'opposition à Hénin-Beaumont et Conseillère Communautaire à la CAHC

La rentrée 2012 avait si bien commencé…

Un patrimoine mondial de l’UNESCO chargé d’émotion

Début septembre a eu lieu à « La belle Anglaise » un café citoyen sur le projet « Bassin Minier Unesco ». Les trois intervenants sont revenus avec émotion sur cette formidable page de l’histoire du bassin minier.

Des trémolos dans la voix, un ancien mineur a évoqué « un bonheur mais qui arrive un peu tard », rendant hommage à ses collègues disparus ou malades. Car nous ne l’oublions pas: il y a du sang et de la sueur sur les terrils. A été également décrite cette époque pas si lointaine, où on ne se fréquentait pas entre français et polonais (et l’anecdote d’un bal polonais de la Sainte-Barbe où des « français » avaient voulu venir danser avant que le tout ne se termine à coups de pavés).

Les enjeux de ce classement sont énormes. En termes de transmission, car la mémoire des mineurs doit être conservée (et inculquée aux jeunes qui habitent « cité de la fosse 12 » mais ne savent pas ce que cela signifie). En termes de fierté d’être d’un territoire souvent dépeint en des termes peu glorieux dans les médias nationaux (parce que oui, en juillet, on a eu droit à toute une flopée d’articles élogieux sur notre région et que ça fait du bien). Et également en termes économiques, car l’enjeu de la reconversion est crucial: on a fait « le dur », la reconversion industrielle. Il est à présent temps de passer à une nouvelle phase!

Ce dossier, comme tout dossier UNESCO, a été dur à monter: inventaire du patrimoine de 300 communes, le ministère de la culture à convaincre, puis le gouvernement, puis le dossier à défendre auprès de l’UNESCO. Les galères aussi, et notamment le coup dur de 2011, lorsque le gouvernement de l’époque avait fait faux bond au dernier moment pour préférer porter le dossier des Causses et des Cévennes sur l’agropastoralisme. 10 ans de travail acharné en tout! Mais comme le soulignera avec humour un habitant de la cité Darcy passé débattre: « Il faut mieux passer un dossier haut la main en 2012 qu’en 2011 en cirant des pompes ». En tout cas, mission accomplie!

Et une belle soirée passée en compagnie d’Héninois passionnés, dont certains sortaient de la fameuse réunion secrète de Mélenchon avec les militants locaux du PG, et d’autres étaient passés un peu par hasard mais s’étaient pris au débat. Beaucoup commençaient leurs témoignages par « je suis fils de mineur », et puis le tabou est tombé « moi je suis pas fils de mineur mais je voulais quand même parler parce que ça m’empêche pas d’être né ici et de bien les aimer, mes terrils »; « moi je suis pas fils de mineur mais quand j’étais petit il y a 40 ans et que je rentrais des centre aérés organisés par la ville, j’avais le coeur qui se soulevait au bout de 500 km, quand je voyais « le premier terril », celui d’Hénin ».

Et puis il y a eu les échanges informels post-réunion autour d’un vert : « moi jsuis de la cité Darcy, le terril vert c’est le plus long d’Europe mais jle connais comme ma poche, jsuis sûr que si jt’abandonne au milieu en pleine nuit tu trouves jamais la sortie et moi si », « De toute façon, vu l’ prix du gaz, on va bientôt rouvrir ché mines et on aura ‘core des terril » « mi jveux bien qu’on les classe nos terril mais jmen vais pas dvenir une reserve d’indiens »

Bref, une excellente soirée, pleine d’émotion et de convivialité… Et de documents historiques « d’époque » à consulter, pour réaliser que les problématiques n’ont pas vraiment changé en 50 ans… (sauf que le CAP « mécanicien des houilles », à l’heure des « emplois d’avenir », est un peu hors sujet!)

Open-bar chamboule-tout

Puis est venu le week-end de la grande braderie de rentrée d’Hénin-Beaumont, où les jeunes écolos tenaient un stand (vachement plus funky que celui du FN soit dit en passant, parce qu’on n’a peut-être pas le budget pour payer des coups gratuits à tout le monde, mais qu’on compense en faisant fonctionner notre créativité).

C’est donc un grand « chamboule tout contre les préjugés » que nous avons organisé, pour inviter les passants à exploser les idées reçues. A coup de balles de tennis, ils s’agissant d’envoyer valdinguer les clichés les plus perfides: « écolos = drogués », « jeunes = feignasses », « immigrés = assistés », « c’était mieux avant », « le halal c’est pas catholique »…

On a joué à tous les âges: des plus grands….

Aux plus petits…

Aux vraiment plus petits!

Et même en famille! (ce qui a parfois pu provoquer des embouteillages mais on ne s’en est pas plaints)

Le jeu était VRAIMENT accessible à tout le monde. Aux poussettes,

Aux blessés…

Et tout le monde s’y est en tout cas donné à coeur joie, on sentait vraiment chez certains l’envie de se défouler…

(Notez d’ailleurs que les plus petits se montraient souvent les plus prompts à dégommer les préjugés)

On a également vu se défouler des têtes connues d’hénin: JP Policante,

Des élus municipaux anonymes,

Des mélanchonistes convaincus,


En somme une très bonne après-midi, qui nous a également permis de rassembler un certain nombre de « bons plans locaux » pour notre « Guide participatif du vivre mieux à Hénin-Beaumont » à venir

(et de rencontrer par un hasard forfuit des écolos)

(et de recharger nos batteries… en frites!)

Je passe la seconde et j’arrête le mode « roman-photo » (même si c’est très marrant je vous l’accorde), parce que sinon nous n’en viendrons jamais aux faits, aux vrais: la menace qui plane sur l’économie de la bière…

Les trails des terril, partenaire officiel de la convivialité dans le bassin minier

Comme je vous l’explique depuis le début de cet (interminable) billet, la rentrée était donc placée sous les meilleurs auspices, et on était plutôt très motivés de manière générale. Les journalistes avaient déserté Hénin (sauf bien sûr les irréductibles de l’agence locale de la Voix du Nord dont le feuilleton de l’été « Douze ans de descente en enfer du PS héninois » n’en n’est qu’à l’épisode 60 et à l’année 2009 à l’heure qu’il est – que voulez vous, un scenario à la Dallas, ça ne se résume pas aussi facilement). En somme, la vie politique locale avait retrouvé sa tranquillité (enfin tout est relatif vous savez).

Même que ça m’a donné envie de me mettre à la course à pieds pour découvrir d’une autre manière le patrimoine minier!

Échauffée par le 10 km de la braderie de Lille, je me suis donc embarquée pour le trail nocturne des terrils de Loos-en-Gohelle (ou comment se taper 7 bornes avec 500 mètres de dénivelé à la lampe frontale, avec des passages en sous-bois qui donnent franchement l’impression d’être poursuivie par Emile Louis : ferme les yeux, imagine toi dans la partie boisée d’un terril en pleine nuit, poursuivie par un mec haletant qui va – forcément – plus vite que toi et se rapproche donc petit à petit … Stress garanti!)

J’ai même récidivé 15 jours plus tard, au trail du parc des île organisé à cheval sur Hénin-Beaumont et Rouvroy, qui en est encore à ses débuts mais sera certainement amené à prendre de l’ampleur dans les années à venir (pour l’instant, le concept c’est genre ya seulement du ravitaillement au départ et à l’arrivée, t’as un peu peur de respirer de l’amiante à deux ou trois endroits, ya des passages dans les égouts, et surtout tu apprends sur la ligne de départ que finalement c’est pas 10 mais 11 km, ce qui pour des gens peu doués comme moi fait une grosse différence😉 – mais le principal y est: une ambiance très conviviale!)

Photo: Patrick Piret

Et là, c’est le drame!

Bref, bref bref, l’ambiance était plutôt sympa localement (comme souvent quand Marine le Pen n’est pas là, c’est à dire souvent tout court hormis en période électorale)

Et là, en ce début octobre que l’on pensait continuer sur notre foulée… BAM!

Subrepticement (j’adore ce mot et l’ambiance dramatique dont il drape ce billet de blog tout à coup), le gouvernement nous annonce une hausse de la taxe sur la bière à venir, dans le cadre du Projet de loi de financement de la sécurité sociale, qui sera examiné dans les semaines à venir à l’Assemblée Nationale puis au Sénat.

Depuis, je reçois des tas de mails et de messages facebook de gens pas contents qui me demandent d’en parler aux Ministres (dont je doute que mon avis perso n’ait une grande influence sur eux mais passons…)

/Attention, ce qui suit est ma « minute mauvaise foi » de la semaine/

Alors franchement,  je pense qu’il faudrait arrêter de déconner. Déjà que le mois dernier une étude scientifique est venu s’attaquer aux frites…

Jugez-en par vous même (munis de votre dico Harraps)

« Human exposure to acrylamide (AA) through consumption of French fries and other foods has been recognized as a potential health concern. Here, we used a statistical non-linear regression model, based on the two most influential factors, cooking temperature and time, to estimate AA concentrations in French fries. The R2 of the predictive model is 0.83, suggesting the developed model was significant and valid. Based on French fry intake survey data conducted in this study and eight frying temperature–time schemes which can produce tasty and visually appealing French fries, the Monte Carlo simulation results showed that if AA concentration is higher than 168 ppb, the estimated cancer risk for adolescents aged 13-18 years in Taichung City would be already higher than the target excess lifetime cancer risk (ELCR), and that by taking into account this limited life span only. In order to reduce the cancer risk associated with AA intake, the AA levels in French fries might have to be reduced even further if the epidemiological observations are valid. Our mathematical model can serve as basis for further investigations on ELCR including different life stages and behavior and population groups. »

Full-size image (112 K)
Fig. 4. Box and whisker plot of estimated AA intake rate for adolescents who are exposed to AA through consumption of French fries under eight different cooking conditions. (a) boys aged 13–15, (b) boys aged 16–18, (c) girls aged 13–15, and (d) girls aged 16–18. (Source: Sciencesdirect.com)

Bon ok, c’est un peu technique, mais en gros ça veux dire que frites = danger = cancer.

Alors moi je veux bien qu’on critique les écolos en leur disant qu’à force d’aider les Roms ils vont favoriser le vote FN, mais nous assommer en plus avec une taxe sur la bière, je trouve ça un peu irresponsable, de surcroît au moment où le spectre d’une annulation du scrutin de juin plane dangereusement autour de notre 11ème circonscription… Parce qu’alors là dans le genre boulevard pour le FN!…

Déjà qu’on nous a rétrogradé Lens en ligue 2 et qu’on est même pas sûrs de réussir à s’y maintenir, j’appelle à la plus grande vigilance des pouvoirs publics, ou alors cette une de journal exposée au café citoyen dont je vous ai parlé en début d’article sera encore plus d’actualité!

« La déprime, le mal du siècle »

Chers membres du gouvernement, si vous m’écoutez (« ALLO! »), sachez que si cette taxe passe, c’est vraiment la porte ouverte à toutes les fenêtres. Et moi qui pensais que Francois Hollande était un président « normal » ami du peuple… (/là on passe carrément à la seconde populiste/)

Et si vous voulez améliorer la santé des gens par chez nous, défiscalisez plutôt les trails des terrils😉 (ou subventionnez-les , ou faites quelque chose quoi!)

D’ailleurs, demain je m’échauffe avec une petite équipe EELV au 10km « Paris Centre » aux côtés de Jacques Boutault (maire écolo du 2ème arrondissement) et de Pascal Durand, notre Secrétaire National. Même qu’on aura des badges marrants et que je vous en fait des T-shirt si vous voulez.

Et comme je vais bien finir par progresser (parce que c’est pas pour me dévaloriser mais j’ai légèrement fini dans les derniers de la course du week-end dernier à Hénin),  je vous donne rendez vous le week-end du 1er décembre au challenge des pommiers, sur un autre terril (un peu moins escarpé!)

Pour vous montrer qu’on pourra nous démoraliser avec des études sur la dangerosité des frites, taxer notre bière ou nous faire rejouer deux fois toutes les élections touchant à Hénin-Beaumont, mais que dans le bassin minier, on ne perdra jamais le nord (ni la frite).

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :