Nouvelle majorité front national: un premier Conseil Municipal sous tension

Le 30 mars 2014 à 10 heures a eu lieu le premier Conseil Municipal de la nouvelle majorité Front National d’Hénin-Beaumont…. Dans une ambiance très lourde.

10001499_10202784447545389_326502933_nOutre le nombre de caméras défiant toute concurrence (mais nous y avions été habitués pendant la campagne), c’est le dispositif policier déployé pour l’occasion qui nous a mis très mal à l’aise.

Le service d’ordre du FN filtrait d’ailleurs en personne les entrées dans la salle du Conseil Municipal, et les « opposants politiques », y compris le tête de liste UMP qui vous l’avouerez est loin d’être un hooligan – étaient raccompagnés à la sortie, comme Ambroise, jeune écolo, sur la photo ci-dessous.

Bj9b1OgIgAELRfw

Cela était par ailleurs mon premier conseil municipal, moi qui n’avait jamais été élue, aux côté de mes collègues de la liste « Agissons unis pour Hénin-Beaumont », qui eux découvraient l’opposition.

Républicains et donc respectant la décision des urnes de porter Steeve Briois sur le fauteuil du Maire, notre équipe a cependant refusé de prendre part au vote sur son élection et sur le vote de ses délégations.

Voici l’intervention que j’ai prononcée pour en expliquer les raisons et décrire notre état d’esprit pour le mandat à venir

Intervention en Conseil Municipal

Marine Tondelier

Le 30 mars 2014

Avec mes collègues de la liste « agissons unis pour Henin Beaumont », nous ne prendrons pas part à ce vote sur les délégations générales du maire.

Lui qui a toujours refusé d’appeler Monsieur Binaisse « Monsieur le maire » ne bénéficiera donc pas de nos 6 suffrages, même si nous prenons acte des résultats de dimanche dernier. Simplement, n’ayant pas pris part à son élection, nous restons ainsi cohérent.

Nous aimons notre ville et ne pouvons qu’espérer que vous serez à la hauteur de la tâche que 6006 électeurs et électrices ont souhaité vous confier. Car Henin-Beaumont le mérite.

Aussi avons nous été fortement déçus et inquiets en lisant le lendemain de votre élection dans la Voix du nord que de votre aveu même , « il vous faudrait au moins 3 mandats pour remettre Henin-Beaumont sur les rails ».

Quel affront pour nos collègues de la majorité sortante. Ceux-là même qui lors de leur élection ont hérité d’une ville endettée pour 123 ans.

Ceux là-même qui se sont corps et âme consacrés à son désendettement pour le ramener, en 2014, à 7 ans. Nettoyant en quelque sorte les écuries d’Augias laissées par le prédécesseur Gérard Dalongeville.

Eux ne se sont pas préoccupés de savoir combien de temps cela leur prendrait. Leur objectif était de faire au plus vite. Et cela s’est fait sous le feu permanent de vos critiques: cela n’allait pas assez vite, ni le désendettement, ni la baisse des impôts locaux. Vous aviez l’air d’être si convaincus que vous feriez tellement mieux…

Il vous aura fallu à peine 24 heures pour comprendre les contraintes qui étaient les leurs, vous qui à la troisième page de votre projet pour Hénin-Beaumont, écriviez pourtant  « chacun des projets que vous lirez ici a été chiffré pour être réalisé pendant le mandat et en parfaite articulation avec notre plan de baisse des impôts ».

Nous ne voterons pas pour vous dans quelques instants, mais il n’en demeure pas moins que nous attendons avec impatience de vous voir vous mettre au travail.

Ce grand tour de magie que vous annonciez dans votre programme et dans les différents débats auxquels vous avez participé pendant la campagne, nous attendons avec impatience de vous le voir réaliser.

Vous annoncez pèle mêle engager une baisse des impôts locaux car avoir trouvé je cite « un million d’euros à rendre aux habitants » mais tout de même baisser les dépenses de fonctionnement, investir 30 millions sur une mandature de 6 ans tout en désendettant la ville.

Nous avouons ne pas avoir bien compris l’astuce. Elle doit être sacrément subtile.

D’ailleurs votre déclaration annonçant que vous aurez finalement besoin de 3 mandats laisse-t’elle entendre que peut être vous non plus n’avez pas encore la solution bien en tête…

Bon courage dans tous les cas.

Même si nous ne croyons pas que vous arriverez à faire d’Henin-Beaumont un « Disney Land Front National » où tout serait plus rose, ou plus blanc, ou plus vert, choisissez votre couleur, que sous la mandature précédente.

Sachez en tout cas que nous comptons bien être présents à notre poste pendant les 6 ans qui viennent. Vigilants, exigeants, mais toujours constructifs.

Et surtout très attentifs à ceux qui seront en première ligne de vos politiques publiques. Artistes, associatifs, employés municipaux, demandeurs de logement social, etc. Nous ne vous laisserons pas en faire les boucs-émissaires de votre mandat. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s