Inégalité devant la liberté de tracter à Hénin-Beaumont!

Nous avons donc Conseil municipal ce vendredi 14 avril. L’occasion de faire valoir notre droit à adresser des questions orales au Maire, pourvu qu’elles soient déposées auparavant par écrit.

C’est ce que j’ai fait pour éclaircir un point qui m’interpelle: le 18 avril 2015, la police municipale, manifestement embarrassée, nous avait demandé, avec de jeunes manifestants de gauche, de mettre fin à notre tractage organisé au rond point des vaches (entre Hénin et Beaumont) pour sensibiliser aux dangers du traité TAFTA. Le récit de cette scène peut être retrouvé ici sur le blog des jeunes écologistes mais aussi ici sur mon blog.

Les dirigeants FN de notre ville auraient surement voulu qu’intimidés, nous mettions fin à ce tractage, et ne recommencions plus JAMAIS. C’était mal nous connaitre. Nous avons soulevé l’aberration de cette demande, redéposé la question lorsque Bruno Bilde a prétexté en Conseil municipal ne pas pouvoir y répondre car sa boite mail avait été « hackée », excuse depuis contredite par son directeur des affaires juridiques de l’époque à qui on avait fait comprendre qu’il fallait faire comme si ma question n’était pas arrivée.

Finalement, puisqu’il fallait bien expliquer la chose, il nous a été répondu que notre opération posait des problèmes de sécurité.

C’est donc avec émoi que j’ai pris connaissance ce week-end de l' »ENORME » – c’est Laurent Brice qui le dit – opération de tractage organisée par le Front National, pile au même endroit.
Brice tractage rond point des vaches

Sont-ils inconséquents pour trouver un tractage au rond point des vaches dangereux en 2015  et en organiser un eux même au même endroit en 2017?

Ou alors la vie d’un jeune écologiste pour eux vaut plus que celle d’un militant frontiste?

La municipalité s’amuserait-elle consciemment à créer un risque pour les automobilistes traversant sa propre ville?

Vraiment , tout cela est étrange…

Surement ne suis-je pas assez perspicace pour comprendre la subtilité de la démarche. Pour avoir des explications et mettre un peu de sens dans tout cela, j’ai donc envoyé ce jour une question écrite par mail, doublée d’une version papier déposée ce jour en mairie au cas où la boite mail du Maire serait à son tour hackée, le hasard faisant souvent bien les choses.

En voici le contenu ci-dessous.

Réponse au prochain Conseil municipal!

(Avec un retour en image sur « l’énorme » opération de Laurent Brice pour la route 😉

 https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Ffn.pasdecalais%2Fvideos%2F1271425366259034%2F&show_text=0&width=560

Question orale à Steeve Briois, Maire d’Hénin-Beaumont

Portée par Marine Tondelier,                                                                                                           pour le groupe Agissons Unis pour Hénin-Beaumont

Le 18 avril 2015, alors que je participais avec d’autres jeunes militants d’Hénin-Beaumont à un tractage contre TAFTA pour sensibiliser au contenu de ce traité et aux risques qu’il fait courir sur nos normes sociales, environnementales et sanitaires, deux agents de la police municipale héninoise, visiblement mal à l’aise d’avoir à le faire, sont venus nous  demander de cesser notre diffusion de tracts en nous précisant qu’ils avaient reçu des ordres en ce sens. Motif invoqué: nous n’avions pas demandé l’autorisation au maire. Du jamais vu. Et des faits particulièrement angoissants pour nos libertés publiques et politiques.

Ce tractage faisait pourtant suite à une motion adoptée à l’unanimité au Conseil municipal, bien qu’émanant du groupe d’opposition. Il ne représentait aucune menace pour la sécurité, se déroulait dans une ambiance parfaitement bon enfant, du côté militant comme du côté des automobilistes, et n’avait fait l’objet d’aucun incident.

J’avais à l’époque déposé une question orale sur le sujet que Bruno Bilde avait prétendu ne pas avoir reçu car sa boite mail avait soit disant été « hackée ». En novembre, après que je l’ai redéposée, il m’a été répondu que notre action avait posé des questions évidentes de sécurité pour cause de proximité notamment de l’autoroute A1.

En réalité la distribution de tracts au sens large ne peut être interdite et n’est pas soumise à déclaration préalable. Nous n’avions donc pas à demander d’autorisation de distribution, et si cela avait été le cas, la demande était à faire en Préfecture. La mairie n’a pas en effet à se prononcer sur des routes départementales comme l’est le rond point des vaches.

Quelle ne fut donc pas ma surprise le 9 avril dernier d’être prévenue d’une action militante similaire en cours organisée par le rassemblement bleu marine, Laurent Brice posant fièrement sur les réseaux sociaux aux côtés de militants frontistes en vantant une « Énorme opération tractage au rond-point des vaches à Henin-Beaumont »

Sauf erreur de ma part, les conditions de ce tractage n’offraient pourtant pas davantage de garanties de sécurité.

Sauf erreur de ma part, la police municipale n’a pourtant pas été envoyée pour inviter les militants frontistes à cesser cette opération.

Avant que mes propos ne soient – comme souvent – manipulés par vos soins, je tiens à préciser que cette question ne met absolument pas en cause les policiers municipaux qui ne font que leur travail et, dans ce cadre, appliquent les consignes.

Alors Monsieur le Maire ma question est la suivante: pourquoi ce traitement à géométrie variable?

Une réflexion sur “Inégalité devant la liberté de tracter à Hénin-Beaumont!

  1. Posons les bonne questions , comme ou en ai t’on avec le bilan social de la collectivité , pourquoi les syndicats ne l’on toujours pas reçu .

    quand n’ai t’il du CHSCT toujours pas mis en place a ce jour et pourquoi , Madame Dubus serait elle déborder ou alors n’aurait elle pas les compétence pour la mis en place du CHSCT .
    Que fait le DGS des 35h00 semaine de sont travail car on ne l entend pas , lui aussi pourrais voir a la mis en place du CHSCT .
    Combien d agents serait il en arrêt maladie ou blesser depuis le début de votre mandat M Maire Briois .
    Pourquoi des policiers Municipaux on plus de 200 heures de récupérations sur leurs compteurs de récupération d heures y a t il pas des excès d heures de travail dont les policier font depuis que vous êtes arriver en Avril 2014 ( y a t’il pas DANGER a amener les policières a devenir DANGEREUX pour la population de cette surcharge de travail .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s