Législatives 2017 à Hénin-Beaumont: ne pas se tromper d’ennemi

Ce matin, la Voix du Nord présentait ma candidature aux législatives. Retrouvez l’article ci-dessous et ici sur leur site

L’écologiste Marine Tondelier demande à la gauche de « ne pas se tromper d’ennemi ! »

L’élue d’opposition héninoise emmènera la liste écologiste pour les législatives dans la 11e circonscription avec pour suppléant le Leforestois Samir El Aabaoui. Pas simple dans un territoire acquis au FN et où la gauche part divisée.

Cinq ans ont passé depuis son baptême du feu électoral, lors des législatives de 2012. Peu ou pas connue, à 24 ans, elle avait remporté 1,6 % des voix. Cinq ans ont passé et Marine Tondelier, l’enfant du pays devenue entre-temps élue d’opposition à Hénin-Beaumont, s’est fait un nom bien au-delà de la circonscription. Une notoriété construite en grande partie sur son livre en forme de réquisitoire contre la municipalité frontiste. Mais pas seulement. « Depuis trois ans, en conseil municipal, les gens ont compris ma détermination et le fait que je ne baissais pas les bras devant les difficultés. »

Puzzle

En plus de la distribution de quelque 50 000 tracts toutes boîtes, la jeune femme arpente «  tous les matins » les marchés de la circonscription et ne craint pas de ferrailler ou de tenter de convaincre ceux qui ne sont pas de son bord. Il n’en demeure pas moins qu’avec un FN sûr de sa force et une gauche éparpillée façon puzzle, la pente est forte. Mission impossible ?

La candidate se prend à rêver d’un mano a mano avec Marine Le Pen et n’envisage pas une seconde, dans l’hypothèse où elle serait qualifiée, que les voix de gauche puissent lui échapper. Inutile de se lamenter sur l’impossible union de la gauche. «  On ne pourra pas dire que je l’ai empêchée ! Moi, je n’ai pas d’adversaires à gauche, je n’ai que des concurrents, martèle l’élue verte. Je dis simplement aux gens qu’ils ne doivent pas se tromper d’ennemi. Celui qui n’a pas ça en tête sur ce territoire, franchement, on n’a pas vu le même film !  »

« Bouclier écologique »

Sa campagne menée tambour battant est aussi l’occasion de parler… d’écologie, un enjeu escamoté pendant la campagne présidentielle. «  Nous sommes sur un territoire qui est un des plus touchés, entre Metaleurop, la ligne THT, les perchlorates, les pics de pollution à répétition… Donc, l’écologie, c’est pour protéger notre cadre de vie mais aussi notre santé. Il va falloir un bouclier écologique et social avec ce gouvernement et moi je veux être une députée capable de porter le fer sur ces thématiques pendant cinq ans. »

L’écologie, Marine Tondelier, avec son suppléant Samir El Aabaoui, 31 ans, conseiller municipal de Leforest, lui aussi enfant du territoire, aura l’occasion d’en parler plus en détail lors de sa distribution de graines bios, début juin, sur les marchés. Avant cela, le député vert de Gironde, Noël Mamère, et son mentor loossois, Jean-François Caron, viendront à sa rescousse lors d’une rencontre-débat au kebab héninois de la place Carnot, Le Shannon, mardi 23 mai à 19 heures.

FullSizeRender.jpg

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s