Skip to content

Le blog de Marine Tondelier

Elue municipale écologiste à Hénin-Beaumont / Candidate aux élections départementales sur le canton d'Hénin 1

Category Archives: Autre

L’article précédent vous démontre à quel point l’atmosphère des Conseils Municipaux est, à Hénin-Beaumont, déplorable.

Le maire et ses adjoints passent leur temps à caricaturer une opposition « stérile et revancharde », comme s’ils ne connaissaient que deux adjectifs. La vérité, c’est que notre groupe d’opposition est au travail. Souhaite avoir les moyens de le faire correctement. Et que comme cela les dérange, la diffamation est devenu la principale arme du FN pour tenter de nous en dissuader.

C’est sans compter sur notre détermination, qui se renforce à chaque fois que le Front national nous attaque… Inutile de vous dire qu’après bientôt un an de mandat, elle commence à être bien consolidée :)

C’est donc bien armée que j’ai présenté, lundi soir, une motion d’urgence pour soutenir le service des urgences de la polyclinique d’Hénin-Beaumont, , en grève depuis le début de la semaine.

Pour m’être rendue sur place dimanche et m’être entretenue à la fois avec les gréviste, leur représentant syndical et la direction, je savais que le maximum était fait pour trouver des solutions, de part et d’autre. Tout le monde en convienait.

 Le dialogue était déjà bien engagé, autour des demandes des personnels, de trois ordres :

1. L’engagement d’une réflexion sur un meilleur accueil des patients, ce qui supposerait une adaptation de la structure ;

2. L’embauche d’une aide soignante de nuit supplémentaire

3. La création d’un poste d’agent de sécurité qui sécuriserait les personnels, les incidents se multipliant et la police, elle aussi en sous-effectifs, mettant parfois plusieurs heures à arriver sur place.

Alors que les négociations avançaient, la direction a accepté une expérimentation d’un mois du poste d’agent de sécurité. Mais la pérennisation de ce poste est financièrement impossible à ce stade.

C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité, avec mes collègues d’opposition, solliciter une aide de l’Agence régionale de santé pour pérenniser ce poste.

La Polyclinique est certes une structure privée. Ce n’est pas un hôpital public comme l’est par exemple l’hôpital Charlon. Mais quand la polyclinique assure le fonctionnement d’un service des urgences 24h/24 7j/7, qu’elle est la clef de voute de la permanence des soins sur notre territoire qui ressemble de plus en plus à un désert médical, elle prend sa part dans le service public hospitalier. C’est à ce titre que l’Agence régionale de santé est compétente pour aider au financement de ce poste.

C’est un enjeu de santé publique pour le territoire.
C’est un enjeu de sécurité pour les personnels et les patients.

Il est rassurant que la majorité municipale se soit montrée sensible à cette argumentation et aient accepté de voter cette motion à l’unanimité.

20150223 - Motion polyclinique

Motion polyclinique 2

Le lendemain, la grève était d’ailleurs levée, comme annoncé dans cet article de la Voix du Nord.

Article VDN fin grève polyclinique

 

C’est une excellente nouvelle pour les personnels comme pour les patients.

Il nous reste à écrire au directeur de l’Agence Régionale de Santé pour obtenir son aide financière et pouvoir renforcer à long terme la sécurité du service.

J’espère en tout cas que cet épisode aura prouvé que non, nous ne sommes pas une opposition « stérile et revancharde ». Mais une opposition qui propose. Une opposition qui agit. N’en déplaise au FN!

Comme vous avez pu le lire dans la Voix du Nord, on ne peut pas dire que le Conseil municipal de lundi soir se soit bien passé…

11021194_10153067232361280_42719644075823439_n

Le motif d’une telle haine de la majorité?

Une opposition qui joue son rôle… d’opposition;

Une opposition qui fait respecter ses droits et ceux des Héninois-e-s et des Beaumontois-e-s;

Une opposition qui travaille sur le fond quand le maire passe son temps à la qualifier de « stérile et revancharde », évidement pour masquer sa propre fébrilité;

Est-ce digne d’un élu de l’année de me couper dès le début du Conseil municipal plus de 12 fois en trois minutes alors que j’interviens juste, au moment du vote du compte-rendu de la séance précédente, pour rappeler qu’en toute illégalité il ne nous a toujours pas octroyé un local?

Est-ce digne d’un élu de l’année de me singer et de pouffer à chaque fois qu’une de mes interventions le dérange (c’est à dire souvent)?

Est-ce digne d’un élu de l’année de laisser l’un de ses adjoints s’exciter à un tel point que l’opposition doive demander une interruption de séance pour le laisser se calmer?

Est-ce digne d’un élu de l’année de clairement favoriser, dans sa manière de conduire les débat, Bruno Bilde qui a le droit d’intervenir autant qu’il veut (quasiment sur toutes les délibérations) et de multiplier les digressions (et les agressions) alors que les élus d’opposition se font couper la parole et le micro dès que ce qu’ils disent ne convient plus au maire?

Est-ce digne d’un élu de l’année de sombrer avec sa majorité dans l’invective, allant même jusqu’à déclarer que mon collègue David Noel « n’a pas le slip propre »? (#Classe)

Vraiment, tout cela est très décevant et indigne des habitants d’Hénin-Beaumont qui, après toutes ces années, mériteraient bien un peu de répit et des élus qui se concentrent sur le fond.

Parlons-en, justement, du fond!

Bruno Bilde s’est excité à plusieurs reprise pour expliquer que l’ « opposition ne s’intéresse qu’à chipoter sur les points et les virgules ». Outre que cela souligne son mépris pour notre travail d’élu-e-s, que rappelons-le nous faisons bénévolement et en plus de nos activités professionnelles, cela est faux.

Car tout au long du Conseil Municipal, mes collègues et mois sommes intervenus pour parler du quotidien des habitants. Surement le maire était-il trop occupé à faire le guignol pendant nos prises de parole pour y faire attention…

Je suis notamment intervenue pour saluer l’adhésion de la ville à l’association ADDULACT, plateforme de mutualisation pour les collectivités territoriales des initiatives liées aux logiciels libres. Mais en posant plusieurs questions pour savoir en quoi cela va pouvoir favoriser la transparence des décisions et l’accès citoyen aux données publiques,  ce que cette adhésion va changer dans la gestion des affaires de la mairie ou encore en quoi cela va faciliter la préparation des conseils municipaux.

J’ai également souligné que cela démontre un goût de la majorité FN pour le caractère ouvert, cosmopolite et sans frontière des logiciels libres. Peut-être un jour cela essaimera-t’il dans leur programme sur d’autres sujets sur lesquels ils semblent beaucoup plus stressés par l’ouverture…. (#SuivezMonRegard).

Plus tard, lorsque nous avons abordé la question des jardins familiaux en cours de création, j’ai pu rappeler la différence entre les jardins partagés, collectifs, pourvoyeurs de lien social, d’entraide et d’échange de services, et les parcelles individuelles clôturées. Et attirer l’attention sur l’importance pour la santé des gens qui consommeront les produits issus de ces cultures, et donc sur l’importance de contrôler la qualité des sols et d’éviter l’utilisation de produits phytosanitaires sur ces cultures.

Enfin, la majorité a fait la preuve de son étrange conception du fonctionnement de la CAHC (Agglomération Hénin-Carvin). A deux reprises, ils ont proposé au vote du Conseil Municipal une motion demandant de se prononcer par avance sur des débats à venir là bas.

Apprécieraient-il que la majorité à l’agglomération Hénin-Carvin propose des motions pour décider ce qu’il faudrait voter en Conseil Municipal à Hénin? Je pense que nous avons toutes et tous la réponse…

Eugène Binaisse et moi avons défendu et défendrons notre ville à l’agglo toutes les fois où cela sera nécessaire. Mais nos vote seront décidées en réunion de groupe, avec nos collègues des autres villes de l’agglo. Non pas pour se faire « dicter de Carvin » nos positions de vote, comme cela a été sous-entendu par le FN. C’est bien mal nous connaître… Mais pour convaincre au sein de la majorité de l’agglo de nos positions. Pour entrainer avec nous d’autres votes. Et ce n’est pas une motion municipale du front national qui le fera…

Voilà pourquoi nous nous sommes abstenus lundi soir sur les deux motions présentées par le Front national.

Parce que les bonnes nouvelles sont rares et qu’il faut donc en profiter quand nous en avons unes, vous pouvez aussi lire cet autre article du blog qui revient sur la motion de soutien aux urgences de la polyclinique d’Hénin-Beaumont, que les élus d’opposition ont réussi à présenter et à faire adopter à l’unanimité lundi soir en fin de Conseil Municipal!

Et je vous souhaite en attendant un très bon week-end ensoleillé :)

Être élu local de l’année, c’est la classe… (Voir article précédent). la classe… Jusqu’au jour où cela se retourne en effet boomerang.

Cette semaine, pour lutter contre les cambriolages, le maire d’Hénin-Beaumont a eu une idee RÉ-VO-LU-TION-NAIRE : construire… UN MUR, en plein milieu de la route.

Cette affaire a en quelques heures fait le tour de la presse locale, nationale puis mondiale (jusqu’à Singapour et au Ghana dites donc… )

VDN Mur

Et évidemment, ca a courroucé l’édile, qui devait forcément faire porter le chapeau à un responsable facile… J’ai nommé la Voix du Nord!

Cette affichette a donc été placardée dans la ville cet après-midi.

IMG_4736-0

Cette méthode, qui décidément devient une habitude, rappelle furieusement la précédente crise de nerf de la municipalité, dite aussi « affaire du marché de Noël ».

Pour « punir » l’édition locale de la voix du Nord d’un article par ailleurs tout à fait normal mais qui ne leur avait pas plu, les élus FN avaient manifesté en écharpe devant l’agence heninoise du journal, placardé des affiches diffamant le journal dans toute la ville et récidivé par une pleine page honteuse dans le journal de la ville (c’est à dire payé par nous).

IMG_4581

Décidément, celui qui n’a jamais digèré que d’autres que la municipalité se rassemblent en hommage à Charlie a une conception à géométrie bien variable de la liberté de la presse….

Pour le détendre un peu et trouver une utilité à ce mur, les jeunes écologistes vous donnent rendez-vous demain à 16 heures sur place
pour un échange convivial autour des questions de sécurité.

IMG_4734-0

2015 s’annonce comme l’année de l’écologie!
Voeux-300x300

Pour aider EELV, la planète et le bassin minier, commencez l’année avec de bonnes résolutions et faites un geste utile: soutenez notre action et faites un don!

A l’ordre d’EELV NPDC, ce don servira à soutenir l’action de notre groupe local et est déductible de vos impôts si vous en payez.

Ce message et le visuel ci-dessous sont bien sûr à diffuser sur les réseaux sociaux et à transmettre à vos contacts et de manière générale à toute personne de soutenir notre action.

Merci d’avance aux généreux donateurs!

AppelDonEELV

Tags: , , ,

Dans un an se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre la 21ème conférence internationale sur le Climat.

Si la France peut vivre avec 4% de déficit, la planète ne survivra pas à 4 degré en plus, or c’est pour l’instant ce vers quoi l’on s’achemine.

Pour informer et mobiliser sur la question de l’énergie et du climat, les écolos organisent ce vendredi 28 novembre une « Vague verte ».

Bandeau_Vague_Verte_Nov14_700x300px_OK-300x128
Parce que les écolos ça sait se lever tôt, nous vous attendrons à l’aube partout en France sur votre trajet du matin: dans les gares, les stations de métro, de bus ou de tram, avec un journal gratuit intitulé « L’année sera chaude » vous proposant 8 pages d’actualité pour éveiller les consciences sur les enjeux climatiques et impulser le sursaut citoyen et démocratique indispensable à la bataille contre le réchauffement climatique.

Nos militants iront également à votre rencontre sur  un certain nombre de marchés tout au long du week-end.

La carte des opérations «Vague Verte» dans la France entière est disponible ici.

Dans le bassin minier, nous vous attendons:

  • A Hénin-Beaumont à 6h30 à la gare et ensuite sur le marché
  • A Leforest à 7h30 à la gare
  • A Sallaumines à 7h45 à la gare
  • A Billy Montigny à 18h à la gare
  • A Dourges de 7h à 9h30 à la gare
  • A Lens de 7h30 à 8h30 à la gare
  • A Libercourt de 6h30 à 8h20 à la gare
  • A Liévin de 6h30 à 7h30 à la gare
  • A Méricourt à 8h15 à la gare
  • A Avion à 18h30 à Carrefour et Simply Market
  • A Loos-en-Gohelle à 8h30 à la Base 11/19

Bref, vous le constaterez: les écolos du bassin minier sont plus que jamais mobilisés pour le climat!

En deux ans, l’hôpital d’Hénin-Beaumont est devenu, suite à un enchaînement de mauvaises décisions stratégiques, l’un des hôpitaux les plus endettés de France.

Sa gestion est devenue un défi quotidien, des moyens d’urgence doivent être déployés pour trouver la trésorerie nécessaire au paiement des salaires et un plan de retour à l’équilibre financier est en cours de préparation.

A l’initiative du Député de la circonscription Philippe Kemel, nous avons été reçus à la fin du mois de juin par le cabinet de Marisol Touraine. Une aide supplémentaire a ainsi pu être débloquée par le Ministère de la Santé et des Affaires sociales, qui aidera temporairement l’hôpital à sortir la tête de l’eau et à payer les salaires de ses employés.

Un plan de retour à l’équilibre va également être mis en place en partenariat avec l’Agence régionale de Santé, pour aider l’établissement à sortir la tête de l’eau.

En tant que représentante de la Communauté d’agglomération d’Hénin-Carvin au Conseil de surveillance de l’hôpital d’Hénin-Beaumont, je serai particulièrement vigilante sur le fait que ce nécessaire plan de retour à l’équilibre ne se fasse pas au détriment de notre service de diabétologie, qui est un ds fleurons de notre hôpital. Les patients qui ont l’habitude de la fréquenter saluent d’ailleurs la qualité de l’accueil et de la prise en charge dont ils y bénéficient.

Le risque est grand – si le service est supprimé ici pour être réimplanté plus loin -, que l’accès aux soins et à la santé des patients diabétiques d’Hénin-Beaumont et des environs en pâtisse. Et cela n’est pas acceptable!
BspishdCAAAOzAo

 

 

 

 

20140619 – Motion diabétologie (1)

C’est peu de dire que la soirée de dimanche a été très dure, politiquement mais aussi émotionnellement, à Hénin-Beaumont. Surement l’une des plus difficiles de ma vie.

Il y a eu le dépouillement, interminable. Surtout dans ce fameux bureau de vote 6 à l’Ecole Pantigny, où j’étais déléguée de liste, et où faute de volontaires pour tenir les tables de dépouillement, les choses se sont éternisées.

Il y a eu ces résultats successifs, certains mauvais, certains très mauvais, certains meilleurs, flirtant autour des 50% pour le FN puis les dépassant pour ne jamais redescendre.

Il y a eu des larmes, contagieuses.

Il y a aussi eu les applaudissements dans la salle des fêtes pour saluer le travail de l’équipe sortante et cette campagne « Agissons unis pour Hénin-Beaumont » où nous avons tout donné.

_srC1YilR0RzJtgF5eCEntilvAuGE-nX60A7LRKpe0Y

Soirée électorale – Après la défaite – A la salle des fêtes d’Hénin-Beaumont / D.R.

Il y a eu le temps de la prise de conscience, ensemble, dans notre local de campagne. Abasourdis. Les yeux rougis par l’émotion encore palpable. Des prises de parole des uns et des autres pour se remonter le moral, envisager la suite. Des remerciements. Des débuts d’analyse. Des débuts de regrets. Et puis l’évidence: on a fait tout ce que l’on pouvait.

La gueule de bois fut sévère lundi matin. Et encore, nous commençons à peine à réaliser. C’est dimanche 30 mars qu’on le fera vraiment. Steeve Briois dans le fauteuil majoral. Et nous, dans l’opposition, aux côté de Gérard Dalongeville ou d’un de ses colistiers si – comme la rumeur l’annonce – ce dernier démissionne.

Nous sommes ébranlés par le résultat. Par la soirée éprouvante que nous avons vécue. Par la courte nuit que nous avons passée. Nous y voici donc. Une participation très élevée (64,59%), preuve que chaque camp a su mobiliser ses partisans. Et 50,26 % des suffrages exprimés pour le Front national. Rapporté au 12304 votants, cela signifie que les 0,26 points qui permettent à Steeve Briois de l’emporter dès le 1er tour correspondent à… 31,99 électeurs.

Un grand merci aux 3829 personnes qui ont voté pour notre liste. Les nouveaux élus d’opposition de notre liste, Eugène Binaisse, Marcel Germe, Sandrine Rogé, David Noël, Rose-Marie Slavério et moi-même (Eugène Binaisse et moi-même seront également élus à l’agglomération « Hénin-Carvin », les 9 autres sièges du conseil communautaire revenant au front national), nous devons de tout donner pendant ces 6 ans qui commencent.

Nous devrons être les porte-voix de tous ceux qui subiront en première ligne la nouvelle municipalité. De ceux qui nous appellent depuis ce lundi matin craignant des représailles. Artistes, associatifs, employés municipaux qui faisaient déjà l’objet de menaces de la part de leurs collègues frontistes. Avec les citoyens indignés d’Hénin-Beaumont, nous devons être des sentinelles, des lanceurs d’alerte. Des protecteurs de ceux qui en seront les premières victimes. Des personnes vers qui se tourner au cas où la mairie se mette, comme elle l’avait fait dans les autres villes qui furent frontistes, à nommer leurs copains aux postes de clef de manière ultra clientélisme en évinçant les réfractaires (le neveu de l’épouse de Bompard à la tête de l’office du tourisme d’Orange, l’épouse de Le Chevallier a été nommée à la tête du centre de loisirs de Toulon, des militants ou sympathisants du FN à la place des fonctionnaires mis au placard ou licenciés à Vitrolles). Où à censurer l’achat d’ouvrage par la médiathèque. Ou à empêcher certains spectacles. Ou à se montrer discriminants dans l’attribution de logements sociaux. Etc.

Nous serons là, et nous ne serons pas les seuls, car des messages que je reçois depuis dimanche soir, je comprends que les héninois et les héninoises sont nombreux à vouloir se mobiliser. Nous devons réfléchir à la forme que cela prendra. Mais c’est avec toutes ces bonnes volontés que nous devons, que nous voudrons travailler.

Aujourd’hui, le Front national prend possession d’une ville que l’équipe sortante a travaillé corps et âme à remettre sur pieds. Les écuries d’Augias laissées par Gérard Dalongeville, qui a accompli l’exploit d’être le premier maire de France à être révoqué par le conseil des Ministres pour mauvaise gestion, ont été nettoyées. La majorité sortante peut en être fière.

Une pilule difficile à avaler. Une opposition à construire. Et ça commence tout de suite !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 035 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :